Archives du mot-clé Ito Ogawa

La papeterie Tsubaki et Ogawa Ito

Sous le charme du précédent roman de Ito Ogawa ‘le jardin arc-en-ciel‘, c’est avec avidité que je me suis lancé dans la lecture de son dernier roman ‘La papeterie Tsubaki’.  Cette échoppe  nous entraîne dans la vie de Hatoko, une femme de vingt-cinq ans qui retourne dans sa ville natale de Kamakura. Elle reprend la papeterie familiale que lui a léguée sa grand-mère :’l’aînée’.   Cette papeterie est aussi le lieu ou Hatoko va déployer son art d’écrivain public.

Lire la suite La papeterie Tsubaki et Ogawa Ito

Publicités

Le jardin arc-en-ciel de Ito Ogawa

Le jardin arc en ciel de Ito Ogawa
Le jardin arc en ciel de Ito Ogawa

Parution du dernier roman de Ito Ogawa, Auteure qui m’avait enchanté avec « Le restaurant de l’amour retrouvé« . Pour résumer l’histoire je citerais la quatrième de couverture :

Izumi, jeune mère célibataire, rencontre Chiyoko, lycéenne en classe de terminale, au moment où celle-ci s’apprête à se jeter sous un train. Quelques jours plus tard, elles feront l’amour sur la terrasse d’Izumi et ne se quitteront plus. Avec le petit Sosûke, le fils d’Izumi, elles trouvent refuge dans un village de montagne, sous le plus beau ciel étoilé du Japon, où Chiyoko donne naissance à la bien nommée Takara-le-miracle ; ils forment désormais la famille Takashima et dressent le pavillon arc-en-ciel sur le toit d’une maison d’hôtes, nouvelle en son genre.

Lire la suite Le jardin arc-en-ciel de Ito Ogawa

Le restaurant de l’amour retrouvé de Ito Ogawa

Le restaurant de l'amour retrouvé de Ito Ogawa
Le restaurant de l’amour retrouvé de Ito Ogawa


L’incipit de ce roman démarre  de cette façon « Quand je suis rentrée à la maison après ma journée de travail au restaurant turc où j’ai un petit boulot, l’appartement était vide. Complètement vide. La télévision, la machine à laver et le frigo, jusqu’aux néons, aux rideaux et au paillasson, tout avait disparu. » Cette jeune femme qui rentre chez elle, en perd la voix, son amoureux indien est reparti (En Inde ?) en emportant pratiquement tout, il laisse une jarre de saumure qui appartenait  sa grand-mère….

Lire la suite Le restaurant de l’amour retrouvé de Ito Ogawa