Archives du mot-clé gastronomie

La papeterie Tsubaki et Ogawa Ito

Sous le charme du précédent roman de Ito Ogawa ‘le jardin arc-en-ciel‘, c’est avec avidité que je me suis lancé dans la lecture de son dernier roman ‘La papeterie Tsubaki’.  Cette échoppe  nous entraîne dans la vie de Hatoko, une femme de vingt-cinq ans qui retourne dans sa ville natale de Kamakura. Elle reprend la papeterie familiale que lui a léguée sa grand-mère :’l’aînée’.   Cette papeterie est aussi le lieu ou Hatoko va déployer son art d’écrivain public.

Lire la suite La papeterie Tsubaki et Ogawa Ito

Publicités

Manger fantôme de Ryoko Sekiguchi

Manger fantôme de Ryoko Sekiguchi
Manger fantôme de Ryoko Sekiguchi

Quatrième de couverture :

Tout aliment s’associe trois qualifications, comme les humains: une substance, un nom, une provenance. Pourtant, il n’est pas rare que nous soyons amenés à consommer des nourritures auxquelles l’un de ces attributs fait défaut; c’est « l’alimentation vaporeuse ». Manger des nuages, la brume, la transparence…
Dans un style tout à la fois poétique et humoristique, émaillé de textes insolites, l’auteur nous conduit peu à peu vers des horizons plus inquiétants, pour parvenir jusqu’à ce monde qui « mange fantôme », cette évidence, pour ne pas la nommer, qui s’est imposée à nous depuis le 11 mars 2011.

Lire la suite Manger fantôme de Ryoko Sekiguchi

Le restaurant de l’amour retrouvé de Ito Ogawa

Le restaurant de l'amour retrouvé de Ito Ogawa
Le restaurant de l’amour retrouvé de Ito Ogawa


L’incipit de ce roman démarre  de cette façon « Quand je suis rentrée à la maison après ma journée de travail au restaurant turc où j’ai un petit boulot, l’appartement était vide. Complètement vide. La télévision, la machine à laver et le frigo, jusqu’aux néons, aux rideaux et au paillasson, tout avait disparu. » Cette jeune femme qui rentre chez elle, en perd la voix, son amoureux indien est reparti (En Inde ?) en emportant pratiquement tout, il laisse une jarre de saumure qui appartenait  sa grand-mère….

Lire la suite Le restaurant de l’amour retrouvé de Ito Ogawa

Visa pour Shanghai de Qiu Xiaolong

Visa pour Sanghai de Qiu Xiaolong
Visa pour Sanghai de Qiu Xiaolong

Deuxième volume de la saga de l’inspecteur camarade Chen. Cette fois il devra faire face aux triades aidé d’une équipière de la police américaine. L’histoire se déroule toujours à Shanghai. L’inspecteur Chen découvre un cadavre dans le parc de Bund. Il décide de mener une enquête mais au même moment le secrétaire du parti Li le charge d’occuper une inspectrice des Etats Unis qui vient chercher une chinoise afinr que son mari témoigne contre une tête de la mafia. Malheureusement cette demoiselle a disparu depuis plusieurs jours.
Lire la suite Visa pour Shanghai de Qiu Xiaolong

Eloge de l’ombre de Junichirô Tanizaki


eloge de l ombre cd audio

Eloge de l ombre

Je remercie vivement Babelio Masse critique et les éditions Naive, collection « L’oreille des mots » pour m’avoir permis de découvrir ce livre audio, son interprète et son auteur. 

Un amateur de littérature, qui de nos jours veut lire un essai sur l’esthétique Japonais  se prépare à plein de déboire avec le livre audio…. (Aurait surement dit un célèbre écrivain japonais). 

Lire la suite Eloge de l’ombre de Junichirô Tanizaki

Mort d’une héroïne rouge de Qiu Xiaolong

Mort d'une héroïne rouge de Qiu Xiaolong
Mort d’une héroïne rouge de Qiu Xiaolong

 

C’est un homme bien attachant que ce camarade Chen Cao :  inspecteur principal de la brigade des affaires spéciales de Shanghai, cadre du Parti communiste chinois, poète et membre de l’Union des écrivains. Il possède une culture littéraire des plus complète que ce soit pour citer les poètes de la chine ancienne et du Confucianisme ou des écrivains occidentaux : Ruth Rendell, T.S. Eliot, et des philosophes dont Nietzsche. Il est également un fin gastronome entouré d’amis. C’est également un camarade qui recherche la vérité et essaye de dénoncer les irrégularités tout en naviguant dans les eaux troubles du parti.

Lire la suite Mort d’une héroïne rouge de Qiu Xiaolong