Archives du mot-clé erlendur

Les fils de la poussière de Arnaldur Indridason

 

Les fils de la poussière de Arnaldur Indridason

Daniel, quadragénaire schizophrène interné dans un hôpital psychiatrique de Reykjavík, se jette par la fenêtre sous les yeux de son frère Palmi. Au même moment, Halldor un vieil enseignant, qui a eu Daniel comme élève dans les années 60, meurt assassiné dans l’incendie de sa maison.

Lire la suite Les fils de la poussière de Arnaldur Indridason

Publicités

Le lagon noir de Arnaldur Indridason

Le lagon noir de Arnaldur Indridason
Le lagon noir de Arnaldur Indridason

Un nouveau Erlendur, il n’y a pas à hésiter : je le dévore au petit déjeuner, au déjeuner et au dîner.  Et me voilà replongé dans cette contrée froide ….

Un vent violent soufflait sur la lande de Midnesheidi. Venu du nord et des hautes terres désertes, il franchissait les eaux agitées du golfe de Faxafloi, puis se précipitait, glacial et mordant, sur les ondulations du paysage, saupoudrant d’une fine couche de neige les plantes rases, transies et prostrées, qui dépassaient à peine des roches et des blocs de pierre. La végétation à la merci de la mer et du vent du nord livrait une lutte incessante. Seules les plantes les plus endurcies parvenaient à survivre ici.

Lire la suite Le lagon noir de Arnaldur Indridason

La femme en vert de Arnaldur Indriðason

La femme en vert de Arnaldur Indriðason
La femme en vert de Arnaldur Indriðason

Trois histoires qui se mélangent dans ce polar. Une femme battue par son mari, un squelette découvert dans la banlieue de Reykjavik et la fille de Erlendur qui fait une overdose et perd son bébé.

Il remarqua qu’il s’agissait d’un os humain dès qu’il l’enleva des mains de l’enfant qui le mâchouillait, assis par terre.

Lire la suite La femme en vert de Arnaldur Indriðason

Petites réflexions sur les polars

Au cours de mes lectures de polar , je n’ai pu m’empêcher de faire des rapprochements entre, non pas entre les criminels mais les flics détectives.
Bon juste des petites réflexions, pas de profilage 🙂 Bien que l’on demande si ils ont passés des tests pour entrer dans la police…. En effet, au cours de quelques lectures, on arrive à définir un semblant de profil psychologique  peu à peu le long des opus de ces deux écrivians.

Et je pense a deux policiers, le premier islandais Erlendur ( écrit par  Arnaldur Indriðason) et l autre anglais Jack Caffery ( écrit par Mo Hayder).

Lire la suite Petites réflexions sur les polars

Les nuits de Reykjavik de Arnaldur Indriðason

Les nuits de Reykjavik
Les nuits de Reykjavik

On se retrouve au début de carrière de Erlendur. Policier, âgé d’une vingtaine d’années, il  patrouille  dans les rues sombres de Reykjavik avec deux coéquipiers : accidents de la circulation, vols, violences domestiques, alcoolisme, drogue et disparition sont aux rendez vous. Cette criminalité est le quotidien de ces jeunes policiers. Au détour d’anciennes tourbières, terrain de jeu pour les enfants un clochard est retrouvé mort, noyade accidentelle.

Lire la suite Les nuits de Reykjavik de Arnaldur Indriðason

La voix de Arnaldur Indridason

La voix de Arnaldur Indridason
La voix de Arnaldur Indridason


« La voix » est le troisième roman de la série du commissaire Erlendur Sveinsson (Pour ceux traduits en France)

Toute la criminelle est au beau complet, nous retrouvons bien évidemment Erlendur et sa fille, Sigurdur Oli avec ses problèmes de couples, l’inspectrice Elinborg férue de cuisine, et également Marion Briem qui s’ennuie à la retraite.

Le père Noel a été assassiné dans un hôtel. Un poignard dans le coeur, le pantalon baissé, une capote enroulée au bout de la quéquette. Le meurtre à eu lieu dans un cagibi du sous-sol de l’hôtel. Mais personne ne le connait vraiment ce père Noël, Erlendur va creuser la vie de ce brave père Noël pour trouver le coupable. Il prend même une chambre dans ce lieu pour s’imprégner de l’atmosphère (Ou pour éviter de rentrer chez lui)  Lire la suite La voix de Arnaldur Indridason

Etranges rivages de Arnaldur Indriðason

 Étranges rivages  Étranges rivages de Arnaldur Indridason
Étranges rivages
Étranges rivages de Arnaldur Indridason

Une partie de la saga de l’inspecteur Erlendur. Ce récit se passe pendant ses vacances. Il retourne dans la maison de son enfance. C’est vrai que l’on ne rencontre plus beaucoup d’homicide à Reykjavik en ce moment. Le volume précédent est Hypothermie, et les policiers semblaient être au chômage. Dans les régions sauvages des fjords de l’Est, Erlendur va être hanté par les fantômes de son passé. Son petit frère disparu lors d’une tempête de neige lorsqu’il avait une dizaine d’années, le tourmente. Il ressent une culpabilité dans ce drame.

Dans cette même région, au milieu de la seconde guerre mondiale, une patrouille de soldats britannique s’était perdue  dans la lande pendant une tempête. Une jeune femme Matthildur avait également disparu. Tous les britanniques avaient été retrouvés, mais pas cette jeune femme. La disparition de cette personne lui rappelle son petit frère, il va essayer de mener une enquête sur cette disparue : pour chasser les fantômes du passé, et enterrer les disparus. Erlendur va fouiller le passé, à la limite de la légalité, afin de pouvoir faire le deuil des disparus.

C’est lentement que nous avançons dans cette enquête qui nous mène dans les landes glacées. Les fantômes et les légendes islandaises nous accompagnent. La culpabilité et le deuil impossible vont accompagner tous les protagonistes de ce polar en quête de vérité.

C’est toujours avec plaisir que je suis les pérégrinations d’Erlendur, policier tourmenté avec une vie familiale compliquée.

Personnages :

Famille de Matthildur 'Etranges Rivages'
Famille de Matthildur ‘Etranges Rivages’

 

Citations :

  • Et je me suis mis à réfléchir sur la vengeance, sur ce qui conduit les meilleurs des hommes à commettre les pires atrocités. Sur la manière dont les gens peuvent se rendre coupables de crimes horribles pour se venger.
  • Vous connaissez l’histoire de cette femme qui s’est perdue sur le chemin qui franchit les failles de Hraevarskörd ?
  • Erlendur, les flics ne sont pas là pour sauver les âmes, avait objecté Marion, pour cela nous avons les pasteurs.
  • Son objectif n’était pas de sanctionner. Son but n’était pas de remplir les prisons de désespérés. Ce qu’il voulait, c’était découvrir la vérité dans chacune des enquêtes qu’il menait. La seule chose qui lui avait toujours importé était d’obtenir les réponses aux questions qu’il se posait. De découvrir ce qui s’était perdu, avait été oublié et que personne avant lui n’avait jamais trouvé.
  • toutes sortes d’histoires de revenants liées à la femme de Jakob, disparue quelques années plus tôt. On disait qu’elle était entrée dans le cercueil avec lui. On disait qu’elle le persécutait.
  • Personnellement, je n’ai rien à voir avec tout ça, je voulais simplement atteindre le fond des choses. — Mais… vous travaillez dans la police. Vous n’avez pas le devoir de… ? — Le devoir est une notion complexe, observa Erlendur.

Divers

  • Titre original : Furðustrandir – Étranges rivages (2010) / trad. de l’islandais par Éric Boury
  • Ebook : 7.8 heures de lecture, 23 minutes par session, 598 pages, 1.3 pages/minute
  • Note : ***** (4/5)

Autres Ouvrages

Le Duel  -  Arnaldur INDRIDASON
Le Duel – Arnaldur INDRIDASON