Archives du mot-clé Immigration

Visa pour Shanghai de Qiu Xiaolong

Visa pour Sanghai de Qiu Xiaolong
Visa pour Sanghai de Qiu Xiaolong

Deuxième volume de la saga de l’inspecteur camarade Chen. Cette fois il devra faire face aux triades aidé d’une équipière de la police américaine. L’histoire se déroule toujours à Shanghai. L’inspecteur Chen découvre un cadavre dans le parc de Bund. Il décide de mener une enquête mais au même moment le secrétaire du parti Li le charge d’occuper une inspectrice des Etats Unis qui vient chercher une chinoise afinr que son mari témoigne contre une tête de la mafia. Malheureusement cette demoiselle a disparu depuis plusieurs jours.
Lire la suite Visa pour Shanghai de Qiu Xiaolong

Le cantique des innocents de Donna Leon

Le cantique des innocents de Donna Leon
Le cantique des innocents de Donna Leon

Ça y est, j’ai lu un Donna Leon, j’ai découvert enfin le commissaire Guido Brunetti. Chaudement recommandée par une amie italophile.

On est plongé dans une ambiance est 100 % italienne, et plus précisément dans le charme de Venise : les rues, les places, les habitants : on s’y croit. On se prendrait au jeu, pour aller chercher un dictionnaire Français-Italien et la carte de Venise pour suivre les pérégrinations de Brunetti, les raccourcis pour se déplacer dans le labyrinthe de Venise.

Le commissaire est un bon vivant : les bons vins, les bons plats accompagnés de Grappa, on sent l’arôme de chacun des cafés que va partager Brunetti.
Il est également cultivé, il lit des écrivains russes du XVII ème. D’ailleurs il ne quitte pas une librairie sans un livre en main, mais ne comprend rien à un ordinateur.

L’histoire : le commissaire Brunetti apprend qu’une descente musclée à l’initiative des carabiniers a eu lieu en pleine nuit au domicile du couple Pedrolli, afin de mettre fin à un trafic d’enfants. Brunetti n’étant pas au courant des agissements des carabiniers va prendre la défense de ce Vénitien. L’affaire sombre plusieurs fois dans les oubliettes, le drapeau de l’extrême droit qui est agité via la ligue du nord (Lega Doge), mais que faire face aux puissants de ce monde ??
Des pharmaciens qui font la justice divine via le piratage des dossiers médicaux, des fraudes à l’assurance-maladie ULSS …

Le commissaire va faire ce qu’il peut pour défendre le docteur Pedrolli, jusqu’à lui glisser le nom des proches qui l’ont dénoncé ‘anonymement’ aux carabiniers ( courage et Éthique).

De grosses ficelles pour faire fonctionner cette intrigue policière. De grandes questions philosophiques pour émouvoir dans les chaumières. C’est quoi être père, le devoir, l’adoption, la vente des enfants, les mère porteuses, la baisse de natalité dans les pays du nord. Brunetti est déchiré entre la loi et sa morale.

Je trouve Brunetti bien absent des enquêtes, il est tellement bien secondé son fidèle adjoint l’inspecteur Lorenzo Vianello, et la signorina Elettra qui lui mâchent tout le travail.

Le cantique des innocents se lit bien, rapidement, mais n’est pas transcendent. Il faut peut-être se tourner vers la série TV ?. Sinon il y a surement des ouvrages plus percutant dans la série qui ont fait la renommée du commissaire Brunetti.

Thème : Adoption illégale, Infertilité, Racisme, escroquerie à la sécurité sociale

Divers:

  • Ebook: 8 heures de lecture, 23 minutes par session, 469 Pages
  • Note : ***** (2.5/5)

Comment conquérir l’Amérique en une nuit de Dany Laferrière

 

Comment conquérir l'Amérique en une nuit
Comment conquérir l’Amérique en une nuit

 

Ecrit sous forme d’un scénario, l’une partie se déroule à Port-au-Prince, l’autre à Montréal.  Gégé, jeune Haïtien, débarque à Montréal chez son vieil oncle Fanfan chauffeur de taxi, qu’il n’a pas vu depuis vingt ans. Gégé vient conquérir l’Amérique à travers une publicité d’une blonde pulpeuse . Fanfan lui a renoncé à toutes ses ambitions, il rêve de finir ses jours loin des hivers qui n’en finissent pas du Québec et revoir son pays Natal. « Il parait que les dieux vaudous ont peur du froid ». On retrouve de nombreuses dualité Nord/Sud, satire de l’Amérique, la désillusion d’un exil pour s’enfuir d’une dictature.

Ce n’est pas mon roman préféré de Laferière, mais ceci est du à l’écriture scénarisé. Le film ne doit pas manquer d’humour.

Au Québec, tu es Haïtien, mais dès que tu mettras le pied en Haïti, tu deviendras québécois….

Thème : Dictature, Immigration, Démocratie

Citations

  • Une fois, j’ai vu un type arriver près d’une marchande de friture installée au coin de la rue. Un homme s’est approché d’elle et s’est mis à manger son bout de pain en humant l’odeur du porc frit. Quand il a eu terminé son pain, il s’est levé pour partir, mais la dame l’a aussitôt arrêté : (Il mime la voix.) « Hé toi ! Tu pars sans payer ! » qu’elle lui a dit. « Sans payer quoi ? Lui a répondu l’homme. Je n’ai rien pris ! » Et la dame, avec son regard de fauve, l’a regardé droit dans les yeux et elle lui a dit : « tu as mangé ton pain avec l’odeur de mon porc frit. Il faut payer ! » Sans hésiter, l’homme a fouillé dans ses poches, a sorti une poignée de monnaie et a fait tinter les pièces près de l’oreille de la dame en lui disant : « Voilà, madame, je vous paie l’odeur de votre porc frit avec le son de mon argent ! »
  • On se demandait ce qui était pire, Duvalier qui nous a mis dans un trou, ou ces gens bien intentionnés qui étaient venus pleurer sur notre sort. (p70)
  • En fait, l’Amérique a inventé deux choses : la Blonde et le Nègre. Couple rare. Plus rare que le diamant pur. Ce sont les deux extrémités du spectre. La lumière et les ténèbres. (p113)

Divers :

ebook, 2 heures de lecture, 11 minutes par session, 649 pages tournées , 5 pages par min environ