Archives du mot-clé homosexualité

Fuki-no-tô de Aki Shimazaki

Fuki-no-tô de Aki Shimazaki

Avant dernier volume de la pentalogie ‘L’ombre du chardon’, qui avait démarré en 2014 avec Azami. Nous retrouvons dans Fuki-no-tô,   Atsuko entraperçu dans Azami. Atsuko a quitté Nagoya avec son mari et ses enfants, et s’occupe maintenant d’une ferme biologique.  Elle est beaucoup plus zen.

Lire la suite Fuki-no-tô de Aki Shimazaki

Publicités

En finir avec Eddy Bellegueule de Edouard Louis

En finir avec Eddy Bellegueule de Edouard Louis

Après la lecture de la chronique et les conseils d’Emma, je me suis lancé dans la lecture du premier roman de Edouard Louis. Eddy Bellegueule est sortie en librairie en 2014,  a ce moment je n’avais pas été attiré par le buzz et le battage médiatique autour de ce roman ou témoignage.

Lire la suite En finir avec Eddy Bellegueule de Edouard Louis

Le jardin arc-en-ciel de Ito Ogawa

Le jardin arc en ciel de Ito Ogawa
Le jardin arc en ciel de Ito Ogawa

Parution du dernier roman de Ito Ogawa, Auteure qui m’avait enchanté avec « Le restaurant de l’amour retrouvé« . Pour résumer l’histoire je citerais la quatrième de couverture :

Izumi, jeune mère célibataire, rencontre Chiyoko, lycéenne en classe de terminale, au moment où celle-ci s’apprête à se jeter sous un train. Quelques jours plus tard, elles feront l’amour sur la terrasse d’Izumi et ne se quitteront plus. Avec le petit Sosûke, le fils d’Izumi, elles trouvent refuge dans un village de montagne, sous le plus beau ciel étoilé du Japon, où Chiyoko donne naissance à la bien nommée Takara-le-miracle ; ils forment désormais la famille Takashima et dressent le pavillon arc-en-ciel sur le toit d’une maison d’hôtes, nouvelle en son genre.

Lire la suite Le jardin arc-en-ciel de Ito Ogawa

l’école de la chair de Yukio Mishima

L'école de la chair de Yukio Mishima
L’école de la chair de Yukio Mishima

Japon, les années 1960. Taeko est créatrice de haute couture, divorcée, trentenaire, riche. Elle est dans son monde parmi la bourgeoisie, l’aristocratie et le monde de la mode (surtout Française : on pourra noter Christian Dior ). En mal de distraction, elle s’ennuie et cherche un homme pour la satisfaire et la divertir, lassée des étudiants de bonne famille et des hommes de son âge, elle se tourne vers les bars de travestis et les endroits sordides.

Pour un homme comme pour une femme, « être aimé » est tout à fait différent d’« aimer ». Taéko commençait à en prendre conscience depuis sa liaison avec Senkichi. Ces deux sentiments faisaient partie de deux univers totalement étrangers l’un à l’autre.

Lire la suite l’école de la chair de Yukio Mishima

Confession d’un masque de Yukio Mishima

Confession d'un masque de Yukio Mishima
Confession d’un masque de Yukio Mishima

Roman autobiographique, récit d’adolescence. Découverte de l’homosexualité. On le découvre jeune, élevé par sa Grand mère. Coocooné dans son éducation à l’abris des autres, du mal. Peut-être l’image du père absent, Il découvre peu à peu une perception étrange du monde de l’amour, des passions, de la mort. Analysant ses sensations, il se sent malgré tout différent des autres.

Lire la suite Confession d’un masque de Yukio Mishima

Tsukushi de Aki Shimazaki

Tsukushi de Aki Shimazaki
Tsukushi de Aki Shimazaki

 

Tsukushi est le quatrième et avant dernier volume de la pentalogie du cycle « Au coeur du Yamato ». Le personnage central est Yûko Tanase, la mère de Mitsuba, que l’on avait laissé dans le premier volume marié avecTakashi Sumida. De nombreux liens se sont tissés dans cette pentalogie et s’entrecroisent. Nous allons avoir un aperçu de la vie de couple de Yûko avec le fils du riche banquier Sumida.  Lire la suite Tsukushi de Aki Shimazaki

La voix de Arnaldur Indridason

La voix de Arnaldur Indridason
La voix de Arnaldur Indridason


« La voix » est le troisième roman de la série du commissaire Erlendur Sveinsson (Pour ceux traduits en France)

Toute la criminelle est au beau complet, nous retrouvons bien évidemment Erlendur et sa fille, Sigurdur Oli avec ses problèmes de couples, l’inspectrice Elinborg férue de cuisine, et également Marion Briem qui s’ennuie à la retraite.

Le père Noel a été assassiné dans un hôtel. Un poignard dans le coeur, le pantalon baissé, une capote enroulée au bout de la quéquette. Le meurtre à eu lieu dans un cagibi du sous-sol de l’hôtel. Mais personne ne le connait vraiment ce père Noël, Erlendur va creuser la vie de ce brave père Noël pour trouver le coupable. Il prend même une chambre dans ce lieu pour s’imprégner de l’atmosphère (Ou pour éviter de rentrer chez lui)  Lire la suite La voix de Arnaldur Indridason