Archives du mot-clé cancer

Soudain, j’ai entendu la voix de l’eau de Kawakami Hiromi

Soudain, j'ai entendu la voix de l'eau de Kawakami Hiromi
Soudain, j’ai entendu la voix de l’eau
de Kawakami Hiromi

Histoire banale ou simple, celle d’un autre lieu , d’un autre temps que celle racontée dans ‘J’ai entendu la voix de l’eau’.  Celle de Miyakô, la grande soeur qui à la mort de sa mère d’un cancer revient habiter avec son frère la maison de leur enfance.  Demeure qui fait resurgir les souvenirs de sa mère, de son enfance sur une période de plus de trente ans.

Lire la suite Soudain, j’ai entendu la voix de l’eau de Kawakami Hiromi

Publicités

En Beauté de Kim Hoon

En Beauté de Kim Hoon
En Beauté de Kim Hoon

 

Le narrateur est le directeur des services commerciaux d’une société de produits cosmétique, sa femme est hospitalisée en phase terminale et va succomber d’une tumeur au cerveau. Le narrateur se partage entre les funérailles de sa femme et le lancement d’une nouvelle campagne des produits de beauté de sa société.

Lire la suite En Beauté de Kim Hoon

Le jardin arc-en-ciel de Ito Ogawa

Le jardin arc en ciel de Ito Ogawa
Le jardin arc en ciel de Ito Ogawa

Parution du dernier roman de Ito Ogawa, Auteure qui m’avait enchanté avec « Le restaurant de l’amour retrouvé« . Pour résumer l’histoire je citerais la quatrième de couverture :

Izumi, jeune mère célibataire, rencontre Chiyoko, lycéenne en classe de terminale, au moment où celle-ci s’apprête à se jeter sous un train. Quelques jours plus tard, elles feront l’amour sur la terrasse d’Izumi et ne se quitteront plus. Avec le petit Sosûke, le fils d’Izumi, elles trouvent refuge dans un village de montagne, sous le plus beau ciel étoilé du Japon, où Chiyoko donne naissance à la bien nommée Takara-le-miracle ; ils forment désormais la famille Takashima et dressent le pavillon arc-en-ciel sur le toit d’une maison d’hôtes, nouvelle en son genre.

Lire la suite Le jardin arc-en-ciel de Ito Ogawa

vers la lumière de Genyu Sokyu

vers la lumière genyu sokyu
vers la lumière genyu sokyu

 

Une femme atteinte d’un cancer du foie en phase terminale, pour l’accompagner ses enfants sont présents ainsi que Jiun son gendre qui est un bonze bouddhiste .

Ils ont entamé le soutra : « remplis d’amour comme une lumière parfaite, le cœur qui sait se réjouir de tout est profond est vaste. »

Souvenirs, nostalgie, images du passé  confusion et puis la douleur de la maladie, des journées bercées de somnolence. Une impotence progressive qui s’installe peu à peu.

Lire la suite vers la lumière de Genyu Sokyu