Le crépuscule de Shigezo de Sawako Ariyoshi

Les personnes âgées dérangent. Les uns les ignorent, d’autres les subissent. Grand père Shizego, et sa femme vivent près de son fils Nobutoshi et sa belle-fille Akiko. Un matin la grand-mère de retour du coiffeur s’éteint. On retrouve le grand père Shizego errant. Rapidement Akiko se rend compte que le grand-père manifeste des signes inquiétants de sénilité.

Shizego était reconnu comme excessivement désagréable avec tout son entourage avant son début de sénilité, Akiko progressivement éprouve une réelle humanité envers ce grand-père, d’une tendresse toute maternelle.

Shizego ne reconnaît plus ses enfants ni les gens qui l’entourent, le seul lien reste avec avec sa belle-fille Akiko qui s’occupe de lui comme d’un enfant, lui donne son bain, le change . Nobutoshi, le mari d’Akiko est désespéré de voir son père devenir sénile. Il prend peur de finir comme lui, Shizego et Nobutoshi ayant eu peu de rapports, Shizego prend son fils pour un inconnu puis un voleur dans la maison.

« Nobutoshi dormait tranquillement, enfoui sous son édredon. Il se déchargeait de tout ce qui concernait son père. Son père ! Elle sentit toute la rancoeur accumulé ces dernières semaines se cristalliser. Les hommes fuyaient leurs responsabilités dès qu’il y avait un problème dans la maison. Qui se levait la nuit pour aider Shizego ? (….) Le jour ou sa  mère était morte, il était resté assis sans l’aider. Une fois seulement avait-il eu une pensée pour la vie qu’il obligeait sa femme à mener ? »

Akiko travaille dans un cabinet d’avocat, elle élève son fils et s’occupe de la maison. Elle est remplie de bienveillance, mais désespérée par la situation, elle fait tout pour son beau père. Elle s’occupe de lui comme s’il était son enfant. Petit à petit, Akiko s’attache au vieillard. Elle essaye de l’accompagner, de le protéger, de le maintenir en vie au prix d’efforts surhumain, jusqu’à avoir une froideur envers les vivants qui l’entourent.

Le roman pose la question de la place des vieux dans notre société. Les couples travaillent, ils ne peuvent perdre leur emploi au sein de leur entreprise à cause de parents à charge. La société ne met pas en place des structures adaptés pour les personnes âgés.  Akiko et Nobutoshi s’inquiètent aussi de leur âge. Akiko est obligé de porter des lunettes, une prise de conscience qu’ils vieillissent de devront faire face à une situation  que devra prendre en charge leur fils à un moment donné.

Un roman très actuel, triste et émouvant sur la place des anciens dans notre société. Le roman date de 1972, mais la situation ne semble pas avoir beaucoup évolué. Mais ce roman est également un  témoignage de la vie et de la condition des femmes au Japon.

Quelques Extraits :

  • « Actuellement, il n’y a pas de véritable solution au problème des personnes âgées. C’est une cause de rupture dans de nombreux foyers. La femme doit prendre beaucoup surelle : je ne vois pas d’autre attitude possible. »
  • « Elle avait toujours pensé que la mort était l’épreuve la plus terrible dans la vie d’un être humain, mais maintenant elle savait que survivre pouvait être encore plus douloureux. »

Ce même roman, publié chez Stock en 1986 sous le titre « Les années du crépuscule » est réédité chez Mercure de France cette année sous le titre de « Le crépuscule de Shigezo ».

Plusieurs romans de Sawako Ariyoshi ont déjà été traduits et publiés « Kae ou les deux rivales« , « Les Dames de Kimoto », »Le Miroir des courtisanes ». 

DIvers:

  • Titre original : Kôkotsu no Hito, 恍惚の人, 1972 
  • Traduction du Japonais par Jean-Christophe Bouvier
  • Editeur Stock , 1986
Publicités

3 réflexions sur « Le crépuscule de Shigezo de Sawako Ariyoshi »

Laisser un commentaire, un avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.