La tournée d’automne de Jacques Poulin

la tourne d'automne de Jacques Poulin
la tourne d’automne de Jacques Poulin

Un livre de saison, pour ce billet concernant ‘la tournée d’automne’, l’épigraphe nous donne un avant goût, elle est de E. Hemingway :

« Dieu soit remercié pour les
livres. Tous les livres »

Et cette petite phrase, résume en quelques mots ce roman.

 ‘La tournée d’automne’ est une sorte de thérapie par les livres. Un bibliobus traverse le Québec pour alimenter en lectures un réseau de lecteurs. Pour faire ce voyage, le dernier il accompagne Marie tout juste rencontré qui fait une tournée avec sa fanfare : un groupe de musiciens, artistes, jongleurs.

Le personnage du ‘Chauffeur’ est très attachant, timide, emprunté, mais qui est toujours présent à rendre services. Entouré de ses lecteurs, qu’il rencontre d’une tournée à l’autre à travers la province du Québec, et des chats qui se cachent sous le bibliobus.  Une intimité va se créer entre le Chauffeur et Marie dont les passions sont communes : les livres, une vie simple emprunt de souvenirs.

Le parcours du ‘Chauffeur’, dont on ne connaitra pas son nom est parsemé de rencontre de lecteurs : de nombreuses références littéraires, de titres et d’auteurs sont parsemés lors de son périple :

Poussières d’étoile de Hubert Reeves, Le silence de la mer de Vercors, Ces enfants de ma vie de Gabrielle Roy, Céline, Carver, Fante, Gauthier, Djian ….

Jacques Poulin nous décrit la ville de Québec, plein de lieux que certains se souviendront mais qu’il me reste à imaginer …. On aurait aimé visiter cette région comme ce Chauffeur qui a visité Paris sous les traces d’Hemingway dans ‘Paris est une fête’.

 

‘La tournée d’automne » est un roman doux, léger et nostalgique. C’est autant une invite au voyage à la découverte de Québec et de sa région, qu’une thérapie par les livres.

bibliobus

Extraits :

  • Il ouvrit une des portes arrière, abaissa  le marchepied et monta à l’intérieur… Après toutes ces années, le charme opérerait toujours : sitôt la porte refermée, on se trouvait dans un autre monde, un monde silencieux et réconfortant ou régnaient la chaleur des livres, leur parfum secret et leurs couleurs multiples, parfois vives, parfois douces comme le miel
  • Les livres sont comme les chats, on ne peut pas toujours les garder
  • Comme tous les timides, le Chauffeur avec quelques idées très personnelles : il était convaincu, par exemple, que si deux personnes étaient vraiment fait pour se comprendre, elles devaient aimer non seulement les mêmes livres et les mêmes chansons, mais aussi les mêmes passage dans ces livres est dans ces chansons

Divers:

  • Léméac, 1993
Publicités

9 réflexions sur « La tournée d’automne de Jacques Poulin »

Laisser un commentaire, un avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s