Le marais des neiges de Toshiyuki Horie

Le marais des neiges de Toshiyuki Horie
Le marais des neiges de Toshiyuki Horie

Le marais des neiges est un recueil de sept nouvelles. Nouvelles interconnectés et dont le déroulement se passe près d’un lieu appelé ‘le marais des neiges’ près d’un village à flanc de montagne.

L’incipit de la première nouvelle démarre ainsi :

Pas le moindre client, alors même que les portes avaient ouvert à onze heures. rien d’étonnant à cela, la situation était habituelle pour un jeudi, mais à vingt et une heures passées, il en prit son parti et baissa toutes les lumières murales. Il distinguait nettement le ronronnement qu’émettait le compresseur dans le distributeur de coca, une rareté qui épatait même le technicien de maintenance lors de ses visites, alors que ce bruit ne gênait en rien quand des parties étaient en cours. Il entendait de plus en plus mal une fois la nuit tombée, mais ce soir)là ses oreilles semblaient encore fonctionner normalement

Cette première nouvelle, intitulé ‘les points de repères’ nous contre l’histoire d’un bowling. De son propriétaire, qui dirige son établissement pour la dernière journée.  Le local est vide, il attend l’heure de la fermeture. Un couple entre, il leur offre une partie de bowling avant de fermer l’établissement. Le propriétaire est atteint de surdité, son plaisir était d’entendre le bruit particulier des boules de bowling.  Une rencontre emprunt de magie sur une page qui se tourne pour cet homme.

Nouvelles en relation avec les sens : l’ouïe, le gout,  l’équilibre en fait plutôt le déséquilibre. Concernant des personnages simples, communs même austères mais dont on parvient à dégager une poésie.Des personnages à un croisement de leur vie, qui pensent à leur passé sans amertume.

Alors qu’autour de moi cette simplicité, cette transparence ont disparu au cours des dix dernières années. Trop de gens confondaient la simplicité, la netteté, avec l’efficacité. Ce n’était pas parce que les choses étaient efficaces qu’elles étaient forcément simples, idée manifestement incompréhensible pour les gens qui dominaient maintenant le monde.

Les nouvelles sont emprunts d’une douce nostalgie du temps passé, et surtout avec beaucoup de tendresse.

Divers :

Toshiyuki Horie (堀江 敏幸, Horie Toshiyuki]), né le 3/01/1964 dans la préfecture de Gifu, est un écrivain, auteur, critique, traducteur de littérature française moderne et universitaire japonais. Il est diplômé de la faculté des arts, lettres, et science de l’Université Waseda en littérature française. Il intègre ensuite l’université de Tokyo pour faire un doctorat qu’il ne finit pas. Il le poursuit et le finit à l’université de Paris III. Il est professeur d’écriture à l’université Waseda (Source Wikipedia et +)

  • Publié, 2003 sous le titre : ‘Yukinuma to sono shûhen’ (雪沼とその周辺)/ Yukinuma et ses environs
  • Prix Tanizaki en 2004
  • Traduction Anne Bayard Sakai
  • Editions : Nrf, Gallimard, 2012
  • Note : 
Publicités

Laisser un commentaire, un avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.