Archives du mot-clé Shoah

La vie joue avec moi de David Grossman

La vie joue avec moi de David Grossman
La vie joue avec moi de David Grossman

 

Je sors un peu de ma zone de lecture habituelle avec ce premier roman de l’année. En remerciant Eva du blog Et si on bouquinait un peu ?   réflexions qui m’ont incité à découvrir cet auteur et cette fresque familiale/historique (un peu hors du commun). Lire la suite La vie joue avec moi de David Grossman

1942, Convoi N°8

1942, Convoi N°8

Le convoi n°8 (juillet 42), parti d’Angers directement pour Auschwitz-Birkenau, était composé de 827 Juifs, dont 390 femmes. Sur les 801 personnes entrées dans le camp, en 1945 seulement 20 avaient survécu dont une seule femme.

« Nous les déportés, considérons de notre devoir, sinon de dire l’indicible, au moins de faire que ce que nous avons à dire soit transmis et fasse réfléchir. Nous savons aujourd’hui que certains conseillent aux déportés de ne pas trop faire d’agitation au sujet des camps. « 

Lire la suite 1942, Convoi N°8

Être sans destin de IMRE KERTÉSZ

Être sans destin de IMRE KERTÉSZ
Être sans destin de IMRE KERTÉSZ

Aujourd’hui, je ne suis pas allé au lycée. C’est-à-dire que j’y suis allé, mais seulement pour demander au professeur principal la permission de rentrer à la maison. Je lui ai donné la lettre par laquelle mon père sollicitait une autorisation d’absence “pour raisons familiales”. Il m’a demandé quelle sorte de raisons familiales ce pouvait être. Je lui ai dit que mon père avait été réquisitionné pour le service du travail obligatoire ; alors il n’a plus fait de difficultés.

C‘est ainsi que démarre l’histoire de cet adolescent juif Hongrois de 15 ans, son père vient d’être réquisitionné pour le STO, lui est pris dans une rafle, (étoile jaune) et se retrouve déporté.

Lire la suite Être sans destin de IMRE KERTÉSZ

L’oubli de Frederika Amalia Finkelstein

L'oubli de Frederika Amalia Finkelstein
L’oubli de Frederika Amalia Finkelstein

Raconter l’histoire d’un grand père qui a échappé à la Shoah, et en parler avec tant de cynisme : « Un jour quelqu’un m’a demandé si mon grand-père était mort à Auschwitz. J’ai répondu : « Non, à Buchenwald. » Il m’arrive de mentir.

Lire la suite L’oubli de Frederika Amalia Finkelstein