Archives du mot-clé Ooka Shohei

Shōhei Ōoka (大岡 昇平, Ōoka Shōhei?), né le 6 mars 1909 à Tokyo et mort le 25 décembre 1988 à Tokyo, est un romancier japonais, critique littéraire, et traducteur de littérature française. Ōoka appartient à ce groupe d’écrivains d’après-guerre pour lesquels la Seconde Guerre mondiale occupe une importance considérable dans leurs œuvres. Tout au long de sa vie, il publia des nouvelles et des critiques dans presque tous les magazines littéraires du Japon.

La dame de Musashino de Shôhei Ôoka

La dame de Musashino de Ooka Shohei
La dame de Musashino de Ooka Shohei

 

La dame de Musashino, nous raconte l’histoire d’un amour malheureux après la capitulation du Japon. Une période charnière du japon sert de base à ce drame : des mentalités qui évoluent, les lois sur l’héritage, la dépénalisation de l’adultère, le marasme économique. Dans l’exergue  de ce roman, une citation de Raymond Radiguet : »Les mouvements d’un coeur comme celui de la comtesse d’Orgel sont-ils surannés ? ».

Lire la suite La dame de Musashino de Shôhei Ôoka

Publicités

L’ombre des fleurs de Ôoka Shôhei

L'ombre des fleurs de Ôoka Shôhei
L’ombre des fleurs de Ôoka Shôhei

 

L’ombre des fleurs nous brosse le portrait d’une femme dans Ginza d’après-guerre. Yôko est entraineuse dans les bars.  D’amant en protecteur, elle peine à trouver sa place, son équilibre. Les années ont passé et la quarantaine approche, un âge déjà bien avancé pour travailler dans les bars. Elle tente d’oublier en étant ivre presque tous les soirs. Elle tentera bien de vivre dans un petit appartement payé par un professeur, mais il retournera bien vite vers sa femme et sa fille malade. Un autre jeune premier profitera d’une femme expérimentée un temps, puis un ancien client directeur d’usine, qu’elle n’a pas vu depuis 20 ans lui fera miroiter un travail dans une charmante auberge …

Lire la suite L’ombre des fleurs de Ôoka Shôhei

Les feux de Shôhei Ôoka

Les feux de Shôhei Ôoka
Les feux de Shôhei Ôoka

 

Ce roman traite du sort des soldats japonais pendant la seconde guerre mondiale, abandonnés sur une île des Philippines après la bataille de Leyte fin 1944. Ces soldats se retrouvent sans perspectives de renforts et sans aide du commandement impérial. Certains de ces hommes seront contraints au cannibalisme (anthropophagie plutôt) pour survivre.

Lire la suite Les feux de Shôhei Ôoka