Archives du mot-clé Miyamoto Teru

Les gens de la rue des rêves de Miyamoto Teru

Les gens de la rue des rêves de Teru Miyamoto

DIx chapitres, dix récits sur les occupants de cette rue des rêves. Des petits commerces plus ou moins florissants, des personnages roublards , sentiments et ressentis du quotidien dans cette rue d’Osaka.

« La rue des rêves n’était faite que de gens chez qui une bizarrerie pouvait toujours en cacher une autre »

Lire la suite Les gens de la rue des rêves de Miyamoto Teru

Publicités

Le brocart de Miyamoto Teru

Le brocart de Miyamoto Teru
Le brocart de Miyamoto Teru

Miyamoto Teru nous propose un roman épistolaire entre une femme hoshijima aki et son ex-mari Arima. Correspondance qui nait lors d’une rencontre hasardeuse dans la télécabine du parc des Dahlias au mont Zaô, alors qu’elle se rendait avec son fils handicapé jusqu’à l’étang Dokko afin d’y regarder les étoiles.

Jamais je n’aurais pu seulement imaginer qu’un jour, … , je puisse vous rencontrer ainsi à nouveau. J’en fus tellement stupéfaite que, durant les vingt minutes que l’on met à parvenir jusqu’à l’arrêt de l’étang Dokko, je me suis retrouvé dans l’état de quelqu’un qui aurait perdu la parole.

Lire la suite Le brocart de Miyamoto Teru

La rivière aux lucioles de Miyamoto Teru

La rivière aux lucioles de Miyamoto Teru
La rivière aux lucioles de Miyamoto Teru

 

La rivière aux lucioles comporte deux nouvelles, la première éponyme et la seconde s’intitule « le fleuve de boue ».

Ces deux écrits sont des récits d’enfance durant la période d’après-guerre dans les années 50. La rivière aux lucioles est le récit de l’enfance de Tatsuo dans les quartiers populaires d’Osaka.

Il crut que les tentacules verts d’un grand saule agité par le vent étaient près d’enlacer le garçon, seul être encore debout au bord de la rue grise et vide

Lire la suite La rivière aux lucioles de Miyamoto Teru