Attention au parquet (Will Wiles)

Image

Le personnage principal de ce roman est un Anglais vivant à Londres qui doit se charger de surveiller l’appartement de son ami Oskar.
Cet appartement est situé dans un pays d’Europe de l’est (Ancien pays du bloc communiste). Oskar est un des anciens collègue de leur période universitaire. Il se trouve actuellement en déplacement en Californie pour les formalités de son divorce.
Oskar a besoin de son ami pour surveiller l’appartement, s’occuper de ses chats.
ne pas jouer du piano tout en faisant particulièrement attention au parquet. et ceci pour les quelques jours de son déplacement.
Oskar est un compositeur de renommé international qui a composé la symphonie « Variations sur les horaires de tram », Le narrateur quand à lui n’inspire qu’à devenir écrivain, les vacances inespérés dans l’appartement inoccupé de son ami lui fournit un alibi pour démarrer un roman, il n’écrit pour l’instant que des brochures sans intérêts sur la collecte des ordures.
Oskar qui est du genre maniaque compulsif tente de faire maintenir l’ordre dans son appartement en laissant des instructions précises placés stratégiquement (placard, dans un CD, piano, divers tiroirs, et même dans des revues pornographiques …). Ceci afin d’éviter toute maladresse et pour préserver également son précieux parquet en bois précieux, on retrouvera aussi le mode d’emploi pour gérer ses deux chats dénommés Stravvy et Shossy.
Le narrateur passe ses quelques jours à devenir un touriste se promenant dans la ville ou circulent des tramways antiques, en rencontrant de vieilles femmes hostiles, et en s’adonnant à la boisson : verres de vin rouge et alcools avec un ami d’Oskar.
Le roman bascule lorsque le narrateur commence malencontreusement à laisser une tâche de vin sur le parquet, les notes arrogante d’Oskar commencent à l’obséder, puis progressivement à le faire craquer, il se sent devenir paranoïaque, Oskar semble anticiper chacun des mouvements de son ami via ces notes, comme si celui-ci était en permanence surveillé. Le contrôle à distance d’Oskar, aussi obsédant soit-il semble totalitaire.
Je remercie tout d’abord Babelio avec masse critique et les éditions Liana Levi pour la lecture de ce livre. Cela m’a permis de découvrir le premier roman de Will Wiles.
Ce livre a du suspense, des rebondissements inattendus qui sont « border line » avec un thriller. Pour résumé « Attention au parquet » est un avertissement des dangers de la perfection et des maniaques à outrance, de l’impossibilité de la perfection.
A conseiller donc aux maniaques du rangement, de l’ordre ….

Divers:

  • Note : ***** (4/5)
  • Babelio : opération Masse Critique
Publicités

My Christmas gift : Kobo Aura V3.1.1

Pour Noel, j’ai découvert au pied du sapin, un cadeau inattendu :une liseuse .  la Kobo Aura de la Fnac.

Jusqu’à présent j’étais plutôt frileux de l’utilisation d’un tel appareil, j’avais plusieurs fois pris en main cet appareil en magasin (que j’avais eu du mal à utiliser), et regarder les avis Web (qui sont assez partagé). Mais impossible de me décider depuis plusieurs mois. Il est vrai que j’adore prendre en main un livre, le toucher le sentir, le feuilleter. Stabilobosser les passages, griffonner au papier crayon les passages, recopier des extraits sur un petit carnet qui ne me quitte pas.

Mais je m’y suis mis, dans un premier temps pour faire plaisir (cadeau de Noël), puis je l’ai presque immédiatement adopté ( Après quelques tâtonnements … ) Mais je suis tombé fan.

Le rétro éclairage est  superbe pour une vision nocturne (Pas la peine d’allumer une lampe qui dérangerait ma voisine en pleine nuit). La taille des caractères qui s’adapte à votre vue (c’est pas beau de vieillir) . Et cela ne tient pas beaucoup de place dans la poche.

Image

Et à ce jour, je suis à 125 heures de lecture ….

Les stats de la Kobo : 

Suppléments > Statistiques de lecture

On peut connaître les statistiques du livre en cours, mais je n’ai pas vu la possibilité d’avoir des stats concernant un livre déjà lu ???

29 Janvier 2013
29 Janvier 2013

Les plus :

  • Cela évite de se promener avec des livres de poids trop important, et il tient dans la poche
  • Plus facile à lire dans le métro
  • Des statistiques 🙂
  • Tu peux griffonner tes e-pub sans abimer le vrai bouquin
  • La lecture de nuit (+++) trop bien 🙂

Les moins:

  • La bibliothèque des e-books disponible est moins fournit que celle en papier 😦
  • Tu ne peux laissé trainer un bouquin, en pensant que quelqu’un va passé en te disant avec envie « Super tes lectures !! »
  • On est perdu lorsque l on ouvre un livre, difficile de revenir en arrière de quelques pages afin de se remémorer le contexte
  • Difficulté de lire le quatrième de couverture
  • les blocages DRM, n’importe quoi, impossible de prêter un livre ou se munir de epubDRMRemoval
  • Le taux de TVA est à 19,6% ( Si j’ai bien suivi les lois ???), alors que les livres ont une TVA plus faible.
  • Complexité de l’installation d’un livre avec DRM …

Les trucs bizarres du Kobo

  • Impossible de sur ligner un texte se trouvant sur deux pages de la Kobo.
  • Pas possible de mettre des notes sur l’ouvrage en général, mais obligé de mettre des notes sur un passage ou une page en particulier
  • Impossible de synchroniser les livres inséré dans sa Kobo SI ceux-ci ne sont pas achetés sur leur propre site avec le site de kobo.com

Les truc énervants de la Kobo

  •  Cliquer une fois sur un livre dans sa bibliothèque, et on passe en lecture obligatoire, même si celui-ci est déjà lu. (1% ), il faut le cliquer en lecture finie pour le faire disparaitre de la première page. SUPER NRV
  • Impossible de se rendre sur une note de renvoi du texte .
  • Comment faire pour aller sur un renvoi du texte –> sur (8) par exemple ???
    P1050989
  • Le dictionnaire a un niveau très faible question vocabulaire, niveau CM2, 6ème ??
  • La  numérotation de page est celle de l’ouvrage, donc sur le Kobo on peut rester plusieurs fois sur la même page (1 à 4 fois )

Les trucs super énervants :

  • Le choix plutôt limité des e-pub
  • Une politique de prix plutôt incompréhensible : Sûrement le kilo de bits qui doit être supérieur au prix du kilo de papier
  • La fnac par exemple
    La Fnac par exemple

Par un étrange hasard, le livre numérique est plus cher que le livre relié…. là il faudra m’expliquer !!!!

Lectures épicuriennes