Archives pour la catégorie Littérature Norvégienne

Une histoire des abeilles de Maja Lunde

Une histoire des abeilles

Trois moments dans notre relation avec les abeilles, en Angleterre 1852 avec William le début de l’apiculture et les premières ruches.  2007 aux Etats Unis dans l’état de l’Ohio, George, apiculteur qui souhaite que son fils reprenne son exploitation mais se trouve menacé par l’inquiétante disparition des abeilles. Puis la Chine, dans le Sichuan en 2098 où Tao passe ses journées à polliniser la nature manuellement.

Le petit récipient en plastique était rempli d’un or vaporeux minutieusement pesé et distribué également à chaque d’entre nous tous les matins. Je plongeai le plumeau dans le bac et disséminai cette précieuse poudre autour de moi. Chaque fleur devait être pollinisée à l’aide de la balayette en plumes de poule, des poules de laboratoire conçues spécifiquement pour cet usage, car l’efficacité de leur plumage était supérieure à celle de n’importe quelle fibre artificielle.

Lire la suite Une histoire des abeilles de Maja Lunde

Publicités

Du sang sur la glace de Jo Nesbø

Du sang sur la glace de Jo Nesbo
Du sang sur la glace de Jo Nesbo

 

J’avais l’intention de lire de dernier polar de Jo Nesbø : Soleil de nuit, mais je e suis aperçu que celui-ci appartenait à la série Olav Johansen. Donc un petit détour et je reprends avec le premier de la série : « Du sang sur la glace ». 

Dans ce polar, on fait connaissance avec un tueur, désolé il faut dire un expéditeur. Un expéditeur un peu spécial, un expéditeur dyslexique, atteint « de cécité verbale ».  Qui a comme lecture de chevet « les misérables », mais qui a sa façon bien personnelle de revisiter l’oeuvre. Mais ce n’est pas tout car Olav,  tueur à gages sentimental, va avoir une commande de son patron : expédier sa femme. Ce tueur sentimental va en tomber amoureux et expédier le fils du patron à la place ….

Écoute. Je suis une personne qui a choisi comme gagne-pain de tuer mes prochains. Je laisse aux gens une certaine marge de manœuvre quand il s’agit de leurs mœurs et motivations.

Lire la suite Du sang sur la glace de Jo Nesbø

L’homme chauve-souris : Une enquête de l’inspecteur Harry Hole de JO NESBO

 

L'homme chauve-souris de Jo Nesbo
L’homme chauve-souris de Jo Nesbo

Critique :

Désirant découvrir Police et Harry Hole, l’inspecteur de Jo Nesbo. Je me suis tourné vers le premier volume de la saga qui en compte 10, afin de connaître l’homme, découvrir son passé etc…

Pas de chance, la saga démarre en Australie, Harry Hole est appelé suite à la découverte du cadavre d’une touriste norvégienne. Je pense qu’ils ont voulu se débarrasser de lui au poste de police de Gronland, et l’envoyer en vacances.

Une enquête fastidieuse, longue, qui n’avance pas, un Harry qui est à longueur de pages est bourré comme un coin, c’est un grand adepte du Jim Bean. Il aime tellement le whisky qu’il se roule dans son vomis. Sa seconde activité favorite est de baiser : une Suédoise, une prostituée ….

A la moitié du polar, j’avais presque abandonné, je me suis donc décidé à boire un peu de whisky pour accompagner Harry. Mais cela ne m’a pas aidé à la compréhension. Il y a bien les trois-quarts du polar qui sont ennuyeuses à mourir. Mais écrit avec une certaine poésie  très imagé « Torche mon putain de cul poilu avec ta gueule, sale enculeur de porcs… ».

Heureusement, il y a quelques récits, contes et légendes aborigènes qui viennent embellir le récit. Et également un guide touristique des endroits chauds.

Vraiment j’hésite à continuer, avec Harry …. c’est pas beau de boire comme ça !!!

Incompréhension ce polar a reçu deux prix. Il a été écrit en 1997, il a peut-être pas vieilli aussi bien que du bon whisky.

Bref : mauvais karma pour moi car mal construit, style vulgaire, très décousu, lecture pénible.

Palme Alcoolique
Palme Alcoolique

Personnages :

  • Andrew Kensington : Aborigène, travaille pour la criminel, se shoote
  • Harry Hole: inspecteur alcoolique (whisky: jim Beam ), baise à couilles rabattues, hédoniste immoral norvégien, poste de police de Gronland ( Ronny dcd accident ), pété comme un coing toute la journée,
  • Lebie : inspecteur, crâne lisse comme une boule de billard, travaille avec Harry
  • Yong Sue: inspecteur geek d’origine chinoise de la police de Sidney
  • Larry Wadkins: chef de l’équipe d’investigation
  • McCormack : chef de la police de Sidney
  • Birgitta Enquist: serveuse suédoise, copine de Harry a Sidney, vivait en Australie depuis quatre ans et travaillait à l’Albury depuis un an
  • Engelsohn: docteur, médecin légiste alcoolisé
  • Hansson : médecin légiste de garde
  • Inger Holter : la première femme trouvée morte.
  • Kristin : est sortie avec Harry, à une fille
  • Otto Rechtnagel : clown, homosexuel
  • Sandra : Prostituée
  • Teddy Mongabi : Le mac de Sandra
  • Geoff et Ivan : Deux gros bras de Teddy
  • Joe : hotelier Crystal Castle  Springfield Lodge
  • Margaret Dawson : mère d’Evans White
  • Alex Tomaros :  passe la soirée avec Inger, travaille avec Birgitta
  • Speedy : Vendeur de came
  • Joseph : aborigène gris, homme du peuple des corbeaux, clochard ancien parachutiste
  • Evans white : Dealer entre autre
  • Toowoomba : nom aborigène
  • Jim Conolly et sa femme Claudia  (a boxé avec Andrew)
  • Jim Chevers : S’occupe d’une fête foraine
  • Jesus Marguez : Meilleur oreille travail avec la  police
  • Gene Binoche : Tatoueur

 

Citations:

  • Tout est une question de mauvaise conscience. Depuis le tout début du vingtième siècle, les décisions politiques concernant les indigènes ont été conditionnées par la mauvaise conscience des pouvoirs publics en regard des exactions dont avait été victime notre peuple.
  • Dans la littérature policière traditionnelle, tout détective qui se respecte possède un don pour détecter les menteurs. Conneries ! La nature humaine est une grande forêt impénétrable que personne ne peut connaître à fond. Même une mère ignore les secrets les plus profonds de son enfant. »
  • « Ah oui. Bien sûr. Kensington. Sale affaire. J’ai eu l’occasion de lui parler, à plusieurs reprises. Quand il était encore de ce monde, s’entend. Et maintenant, il est muet comme une carpe, dans ce tiroir. »
  • La violence, c’est comme le coca-cola et la Bible : un classique.
  • “Dix policiers ont été condamnés, entre autres pour vente de schnouf – les uns aux autres. On s’est douté de quelque chose parce que certains d’entre eux avaient les idées étonnamment claires, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Pas de quoi rire, en fait… »
  • – La nature humaine est une grande forêt sombre, Sir.
  • – Vous ne m’avez pas dit que c’était vous qui l’aviez trouvé ? De quoi croyez-vous qu’on meurt, lorsqu’on est accroché au plafond avec un fil enroulé autour du cou ? De la coqueluche ? »
  • La rue des tapettes. La rue des lesbiennes. Ce ne fut qu’à ce moment-là qu’il remarqua quel style de vêtements était exposé dans les vitrines. Du latex. Du cuir. Des hauts moulants et de petites culottes de soie. Des fermetures éclair et des clous. Mais de bonne qualité et stylés, sans ce côté gras et vulgaire qui transpirait des clubs de strip-tease de King’s Cross.
  • « Torche mon putain de cul poilu avec ta gueule, sale enculeur de porcs… »
  • « La chauve-souris est le symbole de la mort, chez les Aborigènes, tu le savais ? »
  • Et ça ne vaut pas seulement pour toi, Harry. Même les Blancs d’Australie ont cette obsession de faire attention à ne rien dire de travers. C’est ça, le plus paradoxal. Ils commencent par nous voler notre fierté, et une fois qu’elle a disparu, ils sont morts de peur de la piétiner. »
  • Le sang sifflait par à-coups à ses oreilles, et Harry était Walla, le jeune guerrier, et Toowoomba était le serpent Bubbur, qui avait tué Moora, la bien-aimée. Et il fallait tuer Bubbur. Par amour.
  • L’âme humaine était une forêt profonde et sombre, et tous les choix se font seul.

Divers

  • 11.2 heures de lecture, 23 minutes par session, 1683 pages tournées, 2.5 pages par minute environ.
  • Ebook Livre lu la dernière fois: 2014-05-07 12:34:18
  • Note : ***** (2,5/5)