Archives pour la catégorie Littérature Islandaise

Les fils de la poussière de Arnaldur Indridason

 

Les fils de la poussière de Arnaldur Indridason

Daniel, quadragénaire schizophrène interné dans un hôpital psychiatrique de Reykjavík, se jette par la fenêtre sous les yeux de son frère Palmi. Au même moment, Halldor un vieil enseignant, qui a eu Daniel comme élève dans les années 60, meurt assassiné dans l’incendie de sa maison.

Lire la suite Les fils de la poussière de Arnaldur Indridason

Publicités

La lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson

La lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson
La lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson

Histoire d’amour, histoire nostalgique d’un amour qui s’est échoué. Amour bref mais intense. Récit d’une vie simple dans les plaines du nord-ouest de l’Islande, d’une existence âpre. La femme du narrateur, Unnur vient de mourir. Elle décède après cinq ans de souffrances suite à une opération chirurgicale qui ruina leur vie de couple.Cette histoire d’amour est la lettre que Bjarni envoie à Helga, sa maîtresse, l’amour de sa vie. 

Lire la suite La lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson

Le lagon noir de Arnaldur Indridason

Le lagon noir de Arnaldur Indridason
Le lagon noir de Arnaldur Indridason

Un nouveau Erlendur, il n’y a pas à hésiter : je le dévore au petit déjeuner, au déjeuner et au dîner.  Et me voilà replongé dans cette contrée froide ….

Un vent violent soufflait sur la lande de Midnesheidi. Venu du nord et des hautes terres désertes, il franchissait les eaux agitées du golfe de Faxafloi, puis se précipitait, glacial et mordant, sur les ondulations du paysage, saupoudrant d’une fine couche de neige les plantes rases, transies et prostrées, qui dépassaient à peine des roches et des blocs de pierre. La végétation à la merci de la mer et du vent du nord livrait une lutte incessante. Seules les plantes les plus endurcies parvenaient à survivre ici.

Lire la suite Le lagon noir de Arnaldur Indridason

La femme en vert de Arnaldur Indriðason

La femme en vert de Arnaldur Indriðason
La femme en vert de Arnaldur Indriðason

Trois histoires qui se mélangent dans ce polar. Une femme battue par son mari, un squelette découvert dans la banlieue de Reykjavik et la fille de Erlendur qui fait une overdose et perd son bébé.

Il remarqua qu’il s’agissait d’un os humain dès qu’il l’enleva des mains de l’enfant qui le mâchouillait, assis par terre.

Lire la suite La femme en vert de Arnaldur Indriðason

Opération Napoléon – Indridason, Arnaldur

Opération Napoléon - Indridason, Arnaldur
Opération Napoléon – Indridason, Arnaldur

 

Une atmosphère typiquement islandaise d’Indridason, des glaciers de la neige, des tempêtes de blizzard.Pas de commissaire Erlendur. Nous sommes en 1945 : un bombardier allemand survole l’Islande pendant une tempête et s’écrase sur le glacier Vatnajökull. Bizarrement il y a des officiers allemands et américains à bord. L’Allemand le plus gradé affirme que leur meilleure chance de survie consiste à marcher vers la ferme la plus proche et s’en va, une valise menottée au poignet. Il ne tarde pas à disparaître dans l’immensité blanche. Depuis l’avion à disparu dans les glaces et tout est mis en alerte pour le retrouver coute que coute par une unité secrète américaine.

Lire la suite Opération Napoléon – Indridason, Arnaldur

Les nuits de Reykjavik de Arnaldur Indriðason

Les nuits de Reykjavik
Les nuits de Reykjavik

On se retrouve au début de carrière de Erlendur. Policier, âgé d’une vingtaine d’années, il  patrouille  dans les rues sombres de Reykjavik avec deux coéquipiers : accidents de la circulation, vols, violences domestiques, alcoolisme, drogue et disparition sont aux rendez vous. Cette criminalité est le quotidien de ces jeunes policiers. Au détour d’anciennes tourbières, terrain de jeu pour les enfants un clochard est retrouvé mort, noyade accidentelle.

Lire la suite Les nuits de Reykjavik de Arnaldur Indriðason

La voix de Arnaldur Indridason

La voix de Arnaldur Indridason
La voix de Arnaldur Indridason


« La voix » est le troisième roman de la série du commissaire Erlendur Sveinsson (Pour ceux traduits en France)

Toute la criminelle est au beau complet, nous retrouvons bien évidemment Erlendur et sa fille, Sigurdur Oli avec ses problèmes de couples, l’inspectrice Elinborg férue de cuisine, et également Marion Briem qui s’ennuie à la retraite.

Le père Noel a été assassiné dans un hôtel. Un poignard dans le coeur, le pantalon baissé, une capote enroulée au bout de la quéquette. Le meurtre à eu lieu dans un cagibi du sous-sol de l’hôtel. Mais personne ne le connait vraiment ce père Noël, Erlendur va creuser la vie de ce brave père Noël pour trouver le coupable. Il prend même une chambre dans ce lieu pour s’imprégner de l’atmosphère (Ou pour éviter de rentrer chez lui)  Lire la suite La voix de Arnaldur Indridason