Archives pour la catégorie Littérature Française

Mala Vida de Marc Fernandez

Mala Vida de Marc Fernandez

L’ Espagne 40 ans après la fin du règne de Franco, des élections et la droite qui revient au pouvoir. Une avocate dont la grand-mère a été victime de la disparition de son bébé  lance une association pour les victimes des enfants volés après la guerre civile.  Ceci afin de faire reconnaître ces exactions, et les préjudices subis malgré la loi d’amnistie votée à la mort de Franco.

En épigraphe une citation de Joyce Carol Oates :

« Je sais que si on ne s’occupe pas de son passé, un jour, c’est lui qui s’occupe de vous. »

Lire la suite Mala Vida de Marc Fernandez

Publicités

1942, Convoi N°8

1942, Convoi N°8

Le convoi n°8 (juillet 42), parti d’Angers directement pour Auschwitz-Birkenau, était composé de 827 Juifs, dont 390 femmes. Sur les 801 personnes entrées dans le camp, en 1945 seulement 20 avaient survécu dont une seule femme.

« Nous les déportés, considérons de notre devoir, sinon de dire l’indicible, au moins de faire que ce que nous avons à dire soit transmis et fasse réfléchir. Nous savons aujourd’hui que certains conseillent aux déportés de ne pas trop faire d’agitation au sujet des camps. « 

Lire la suite 1942, Convoi N°8

En finir avec Eddy Bellegueule de Edouard Louis

En finir avec Eddy Bellegueule de Edouard Louis

Après la lecture de la chronique et les conseils d’Emma, je me suis lancé dans la lecture du premier roman de Edouard Louis. Eddy Bellegueule est sortie en librairie en 2014,  a ce moment je n’avais pas été attiré par le buzz et le battage médiatique autour de ce roman ou témoignage.

Lire la suite En finir avec Eddy Bellegueule de Edouard Louis

Retour à My Lay de Dominique Legrand

Retour à My Lay de Dominique Legrand
Retour à My Lay de Dominique Legrand

Cette histoire a pour cadre le ‘massacre de Mỹ Lai’, survenu durant la guerre du Viêt Nam,  perpétré le 16 mars 1968 par des soldats américains contre plusieurs centaines de civils vietnamiens, dont beaucoup de femmes et d’enfants, dans le hameau de Mỹ Lai (de 300 à 500 selon les sources). Le massacre a été caché par l’armée américaine et dévoilé seulement un an et demi plus tard dans un reportage du magazine Harper’s. L’indignation soulevée par ce massacre fut le point de départ d’un scandale international.

En épigraphe de ce roman, deux citation, dont l’une de Shakespeare tiré de Macbeth

« Blood will have blood »

Lire la suite Retour à My Lay de Dominique Legrand

Eclipses Japonaises de Eric Faye

Eclipses Japonaises de Eric Faye
Eclipses Japonaises de Eric Faye

Nouveau roman de l rentrée de Septembre. J’avais adoré ‘Nagasaki‘ du même auteur, paru en 2010. Donc je réitère avec ‘Eclipses Japonaises’. L’action se déroule en Orient, mais dans deux pays diamétralement opposés : le Japon et la Corée du Nord. Et en épigraphe deux citations, dont celle de Dante

« Toi qui entres ici, abandonne toute espérance. »
Dante

Pour résumé : « En 1966, un GI américain s’évapore lors d’une patrouille dans la zone démilitarisée, entre les deux Corées. À la fin des années 1970, sur les côtes japonaises, des hommes et des femmes, de tous âges et de tous milieux, se volatilisent… »

Lire la suite Eclipses Japonaises de Eric Faye

La conversation amoureuse de Alice Ferney

La conversation amoureuse, Alice Ferney
La conversation amoureuse, Alice Ferney

La conversation amoureuse est une histoire d’amour, d »adultère. Mais pas uniquement, sur la vie de couples, de divorces, L’épicentre de ce roman reste l’attirance de deux êtres l’un vers l’autre. L’incipit dévoile sans retenue la trame :’un couple de futurs amants’ ….

UN COUPLE DE FUTURS AMANTS marchait, au milieu de la chaussée, dans une rue piétonne, un peu avant l’heure du dîner. Les couleurs du soir tenaient la ville dans un feu.  (…) La femme portait une robe légère et peu décolletée, dont l’encolure disparaissait sous la mousseline de l’écharpe jaune autour de son cou. Sa silhouette et sa démarche indiquaient, avant que ne le fît son visage, qu’elle était une jeune femme ; et autre chose en elle, une aisance, une fluidité, révélait qu’elle n’était plus une jeune fille. Elle avait perdu la gaucherie, cet effarouchement intérieur qui désigne et protège, comme un sceau, la virginité.

Lire la suite La conversation amoureuse de Alice Ferney