Archives pour la catégorie guerre mondiale

La vie joue avec moi de David Grossman

La vie joue avec moi de David Grossman
La vie joue avec moi de David Grossman

 

Je sors un peu de ma zone de lecture habituelle avec ce premier roman de l’année. En remerciant Eva du blog Et si on bouquinait un peu ?   réflexions qui m’ont incité à découvrir cet auteur et cette fresque familiale/historique (un peu hors du commun). Lire la suite La vie joue avec moi de David Grossman

Être sans destin de IMRE KERTÉSZ

Être sans destin de IMRE KERTÉSZ
Être sans destin de IMRE KERTÉSZ

Aujourd’hui, je ne suis pas allé au lycée. C’est-à-dire que j’y suis allé, mais seulement pour demander au professeur principal la permission de rentrer à la maison. Je lui ai donné la lettre par laquelle mon père sollicitait une autorisation d’absence “pour raisons familiales”. Il m’a demandé quelle sorte de raisons familiales ce pouvait être. Je lui ai dit que mon père avait été réquisitionné pour le service du travail obligatoire ; alors il n’a plus fait de difficultés.

C‘est ainsi que démarre l’histoire de cet adolescent juif Hongrois de 15 ans, son père vient d’être réquisitionné pour le STO, lui est pris dans une rafle, (étoile jaune) et se retrouve déporté.

Lire la suite Être sans destin de IMRE KERTÉSZ

Toute la lumière que nous ne pouvons voir de Anthony Doerr

Toute la lumière que nous ne pouvons voir de Anthony Doerr
Toute la lumière que nous ne pouvons voir de Anthony Doerr

Une fiction captivante qui nous entraîne du début du nazisme, à l’occupation, la campagne de Russie, puis la libération. Nous traversons toute ces périodes jusqu’à nos jours sous l’oeil de plusieurs existences. On s’enfonce progressivement dans la barbarie, un récit mixé de métaphores et de symboles.

Lire la suite Toute la lumière que nous ne pouvons voir de Anthony Doerr

Il y a un an Hiroshima de Hisashi Tôhara

Il y a un an, Hiroshima


Hiashi Tôhara avait dix-huit ans le 6 août 1945. Un an plus tard il raconte ce qu’il a vécu dans la ville d’Hiroshima. Des images noires : le rideau se lève sur un drame encore jamais vu. Le narrateur avait vu les bombes incendiaires; les tremblements de terre, mais là une apocalypse d’un nouveau genre venait de voir le jour. Elle mènera à la capitulation le 15 août par l’empereur.

Je ne voyais que le ciel noir, l’eau noire et les flammes rouges comme des démons. » p34

Lire la suite Il y a un an Hiroshima de Hisashi Tôhara