Rouge est la nuit de Tetsuya Honda

Rouge est la nuit

Cela fait quelques temps que je n’ai pas chroniqué de romans, pour me rattraper un polar mais …. attention un peu de violence surtout dans ce premier chapitre, et cela donne le ton pour la suite.

Une femme à qui on a crevé les yeux,
à qui on a tranché la gorge,
du sang frais qui jaillit.
Et toi, veux-tu voir ça en vrai ?

« Rouge est la nuit » de Tetsuya Honda dont le titre original est « Strawberry Night (ストロベリーナイト) » en japonais est un polar de genre sanglant qui se déroule à Tokyo.

C’est le premier polar de cet auteur qui nous est traduit et distribué par l’atelier Akatombo. C’est dixit Wiki. le premier d’une série de romans qui met en scène le lieutenant Reiko Himekawa. Une femme détective au sein de la police de Tokyo, ce n’est pas une mince affaire pour elle.  Surtout que Reiko a  un lourd passé.

On se rend compte rapidement que sa place au sein de la police en tant que lieutenant femme est plutôt ardu. On côtoie les collègues machistes, elle est en permanence confrontée à un monde d’homme (jalousie de son poste, position de femme célibataire … ) et des collègues aux pratiques, disons ambiguës et aux propos plutôt sexistes. Tetsuya Honda nous plonge à travers Reiko dans les rouages du département de police de la ville de Tokyo.

On découvre une hiérarchie de la police de Tokyo très stricte, un budget qui semble limité, des jalousies entre services, le fonctionnement des promotions, des flics qui dorment au bureau le temps de l’enquête, les informations qui doivent remonter la chaîne lors des réunions inter service, des journées qui ne finissent pas, et des inspecteurs qui utilisent les transports en commun également.

J’ai véritablement été sous le charme et l’atmosphère de  ‘Strawberry Night’. En espérant pouvoir lire un autre épisode de la lieutenant Reiko par l’éditeur l’Atelier Akatombo. il y a étrangement un titre ‘Rouge comme la nuit’ qui est également disponible !!! et du même auteur.

Divers:

  • Titre original : ストロベリーナイト, 2006
  • Traduction du Japonais par Dominique et Frank Sylvain
  • Editeur : Atelier Akatombo, 2019

 

7 réflexions sur « Rouge est la nuit de Tetsuya Honda »

Laisser un commentaire, un avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.