Petits crimes Japonais de Kyotaro Nishimura

Petits crimes japonais de Kyotaro Nishimura

Petits crimes japonais regroupe 8 nouvelles insolites et cruelles par l’un des maîtres du roman policier japonais, auteur d’une centaine de romans à succès et lauréat du prestigieux prix Edogawa Ranpo.

Ce sont des histoires d’hommes et de femmes ordinaires de Tokyo, mais à un moment tout bascule. Kyotaro Nishimura s’attache à décrire les sentiments et les motivations de ces acteurs, qu’ils soient policiers, salaryman, ou acteur.

J’ai quelques préférences pour ces nouvelles, la première ‘Métro à gogo’ est l’histoire d’un salary man qui se trouve une passion ( et des frissons) à devenir pickpocket dans les métros de Tokyo.

La violente émotion qu’il avait ressentie au moment du vol se prolongeait en un suave frisson…. Quand le métro arriva à Shinjuku, il resta assis jusqu’à la station suivante.

La seconde est celle d’un policier qui vient à aider les  sans-abri à trouver un refuge pour l’hiver…. Son empathie le perdra.

On retrouve de la noirceur, de la  candeur et tout cela avec un humour.  On part à chaque fois d’une situation des  plus banales,  et c’est dans les dernières pages, même les dernières lignes qu’un rebondissement a lieu. Les chutes sont particulièrement savoureuses et jubilatoires. On retrouvera même une nouvelle de type fantastique qui fera intervenir un extra terrestre.

Petits crimes, mais grand plaisir à lire ces nouvelles qui se dévorent. A lire sans modérations… 🙂

Et ….

Encore un auteur très prolixe qui n’a pas été suffisamment traduit (au même titre que Matsumoto). Au total, il est l’auteur de plus de 400 romans imprimés à 200 millions d’exemplaires.  Il reste l’un des écrivains les plus appréciés du pays. Il n’y  a que trois ouvrages de cet auteur (pour l’instant) traduit en Français :  ‘Les dunes de Tottori’ et ‘Les grands détectives n’ont pas froid aux yeux’

  • 1978 : Petits crimes japonais, huit nouvelles
  • traduction du japonais par Jean-Christian Bouvier et Jean-Paul Gratias
  • Editions Payot & Rivages (collection « Rivages/Noir »), 1998 (réédition 2018).
  • Challenge Polar et Thriller de Sharon et Nunzi
Publicités

8 réflexions sur « Petits crimes Japonais de Kyotaro Nishimura »

  1. Je n’arrête pas de remettre tous tes trésors au lendemain. Mais le moment viendra c’est promis.
    Pour l’instant je me console avec le meilleur antidote au nuage de morosité qui flotte au dessus de notre continent. Les polars de Petros Markaris parlent d’une Grèce post-crise, les deux genoux à terre, vraiment le dernier des « PIGS », méprisée par le triumvirat financier. Miraculeusement, les personnages de Makaris, le commissaire Charitos, sa famille et la plupart de ses collègues montrent à nous, leurs voisins plus riches du nord de l’Europe, que l’idéalisme, l’humanisme saupoudrés de pincés d’humour et philosophie, permettent de vivre dignement. Apres « Pain, Education et Liberté » et « Liquidations à la Greque », les premières pages de « Epilogue Meurtrier » me mettent l’ouzo à la bouche.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire, un avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.