les doigts rouges de Keigo Higashino

les doigts rouges de Keigo Higashino

Que faire lorsque l’on a un adolescent à problème ? Lorsque sa femme appelle pour que l’on rentre du travail rapidement et que l’on découvre le cadavre d’une petite fille dans son jardin. Une petite fille de sept ans tuée par son propre fils Naomi de 14 ans. Comment réagir lorsque Yaeko sa femme refuse absolument d’appeler la police sous peine de se suicider? lorsque Naomi reste enfermé dans sa chambre pour jouer à des jeux vidéo materné par sa mère, devenant violent dès que l’on le questionne ? Maehara Akio, employé de bureau est vite dépassé par tous les évènements. Il va devoir prendre des décisions … Des choix assez sombres ‘glauques’.

Mais il ne voyait pas ce qu’il pouvait faire. Peut-être serait-il plus juste de dire qu’il avait la tête vide. Il venait d’apprendre une chose stupéfiante, qui le troublait profondément. Plutôt que de réfléchir aux mesures à prendre, il tentait de se persuader que ce n’était pas vrai.

L’enquête démarre suite à la disparition de cette petite fille, un duo d’inspecteur sont en charge de l’enquête.  Les deux policiers en charge de l’enquête Matsumiya, et Kaga sont particulièrement humain, précis dans le déroulé et leur psychologie. Le déroulé de l’enquête est passionnant, et cela malgré que nous connaissons grosso modo les aboutissements. Mais la façon dont l’enquête est menée par Kaga Kyōichirō apporte une humanité. On ressent le poids la pression des autres sur le meurtre, le regard de la société et du voisinage sur un meurtrier et sa famille. Ce roman sombre permet aussi d’évoquer la sénilité, la maladie d’Alzheimer, les difficultés à accompagner un parent vieillissant, ainsi que la place des personnes âgées dans la famille. On se retrouve avec des personnes âgées en fin de vie dont les proches ont un comportement propre. Je suis un peu étonné de la mention faite dans le quatrième de couverture dont le roman est de la même veine que le « Dévouement du suspect X »  car je n’ai pas trouvé d’empathie pour le meurtrier ou sa famille dont leurs actes sont des plus sombres. Il me semblait par contre retrouver des personnages policiers des autres romans de Higashino, mais cela ne semble pas être le cas( celle notamment avec le Physicien Yukawa). lire un extrait chez Actes Sud

 Personnages :

Pour vous retrouvez dans l’intrigue, vous trouverez ci-dessous la liste des protagonistes:

  • Matsumiya : nouvellement en poste, police judiciaire de la préfecture de police de Tokyo. C’est sa seconde enquête criminelle. Cousin de Kaga.
  • Sakagami 35 ans, travaille depuis dix ans à la police judiciaire
  • Kaga Kyōichirō : Policier de Nerima (commissariat de secteur ), fils d’un policier en retraite atteint d’une maladie incurable.
  • Kobayashi : lieutenant de police, vétéran

Divers:

Publicités

7 réflexions sur « les doigts rouges de Keigo Higashino »

Laisser un commentaire, un avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.