Pauvre chose de Wataya Risa

Pauvre chose de Wataya Risa

Je pensai me trouver face à une nouveauté de l’auteure Wataya Risa, mais en fait je me fais berner par une nouvelle couverture, preuve que le marketing fait des victimes . ‘Pauvre chose’ était déjà paru en 2015.

‘Pauvre chose’ est un trio amoureux. Julie, la narratrice est la petite amie de Ryûdai un jeune homme de 30 ans.  Akiyo est l’ex petite amie de Ryûdai, ces deux ont vécu presque toute leur vie aux États-Unis.

Julie se voit confrontée à une situation spéciale, son amoureux Ryûdai l’informe qu’il se voit obligé d’héberger son ex petite amie Akiyo. Celle-ci est dans le besoin, à la rue et en recherche d’emploi.

Elle accepte, contrainte, le choix de  Ryûdai malgré l’amour qu’elle lui porte. C’est un séisme pour Julie, elle perd ses repères.

La situation que nous vivions actuellement était donc tout à fait normale en Amérique. Ryûdai, conformément à son sentiment occidental, logeait chez lui Akiyo, c’était libéral, c’était un acte chrétien et beau, et c’était parce qu’en tant que Japonaise je manquais de compréhension pour la culture de l’amour de son prochain que j’avais du mal à l’accepter.

On a de l’empathie pour Julie, qui est un peu paumée. Qui demande conseils à ses amis proches. Perdue, Julie se demande si ce comportement provient d’une différence culturelle, religieuse. Elle rencontre l’ex-copine en cachette, et essaye de se faire une opinion. Elle reste sur une attente de Ryûdai surtout que celui-ci semble plutôt introverti, ou ne pas pouvoir prendre des décisions. Puis, Julie se rappelle le film ‘Le Tombeau des lucioles’ et espère ne pas endosser le rôle de la  méchante qui martyrise le pauvre Akiiyo.

Sensibilité à fleur de peau pour ce roman qui pousse à l’introspection, je suis même happé par une sorte de suspens relative aux sentiments et actions de Julie.

Une auteure que je suis, depuis que je l’ai découverte avec ‘appel du pied‘ et que je vous conseille.

Divers:

  • Titre original : Kawaisoudane ?, 2011
  • Prix Kenzaburô Ôé
  • Edition Picquier, 2015, 2017
Publicités

2 réflexions sur « Pauvre chose de Wataya Risa »

  1. Je ne suis pas certain de l’avoir lu celui-ci. J’avais découvert cette auteure avec « Install » que j’avais apprécié, mais ensuite « Appel du pied » m’avait déçu et celui-là me tentait que moyennement… à voir.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire, un avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s