Monstrueux de Natsuo Kirino

Monstrueux de Natsuo Kirino

Après la lecture de ‘Out‘, j’ai poursuivi la lecture de cette romancière Natsuo Kirino pour en découvrir un peu plus. Je m’attendais avec Monstrueux à un thriller du même type. Mais il n’en est rien. Out semblait lisse tout en restant assez sanglant, Monstrueux est rugueux, et j’en sors perplexe et mal à l’aise. En effet Natsuo Kirino décrit à l’acide la société japonaise et ses travers : les couples mixtes, les Gaijins, l’immigration chinoise, les sectes, le système éducatif, les rapports enfants-parents, la prostitution….


L’intrigue de ‘Monstrueux’ est le meurtre de deux prostituées, Yuriko (la  soeur de la narratrice) et Kazue, mais ces meurtres ne sont qu’un prétexte à la trame du roman. Le livre est articulé en plusieurs parties :  le journal intime de Yuriko, puis celui de Kazue, des rapports d’enquêtes de police, la confession de l’assassin des prostitués  Zhang. Le fil conducteur restant remis à la grande soeur de Yuriko.

‘Monstrueux’ contient une part assez conséquente de critique du système scolaire Japonais, ou le paraître est plus important que le savoir. Une  compétition des plus ardues se met en place dans ce prestigieux lycée K. de Tokyo. Mais cette lutte est des plus inégales, car on peut y être accepté pour son argent, ou pour son intelligence. Des groupes se forment : les riches enfants intégrés dès le plus jeune âge dans cette école élitiste, et les autres qui ne pourront jamais entrer dans ce cercle privilégié. Les autres c’est ceux qui veulent réussir à tout prix, mais restent exclus de ce système, risée des parvenus.  Cette compétition nous est également narrée au sein des entreprises, ou le rôle de la femme reste en second plan.

« Ce sont les filles des cadres, répondit Mitsuru avec une note de tristesse dans la voix. La fille d’un simple salarié ne pourra jamais appartenir au premier cercle. Elle aura beau être intelligente, ou posséder un talent considérable, ça ne changera rien. On ne la remarquera même pas. Si elle essaye de s’insinuer en leur sein, on se moquera d’elle. De plus, même si elle est raisonnablement intelligente, mais moche, et qu’en plus elle n’est pas cool, elle ne vaut pas beaucoup mieux qu’un déchet par ici »

Nous rencontrons aussi Zhang dans ce roman, immigré chinois, meurtrier des deux prostitués. Enfant pauvre chinois qui abandonne tout pour partir au Japon afin de trouver une vie meilleure. Nous rentrons dans l’intimité de Zhang qui nous dévoile son parcours de la Chine à l’archipel Japonais. Avec en toile de fond, un brin de racisme et d’inégalité.

Ce roman est très dense car il aborde, la beauté et les coupes mixtes – gaijins – son épicentre en est la femme. Notre narratrice est la fille d’un couple mixte, une mère japonaise et un père suisse. Sa petite soeur est d’une beauté diabolique, mais dotée d’une intelligence assez faible. Tous les hommes tombent littéralement sous son charme. La narratrice dont la beauté est loin de celle de sa soeur va lui vouer une haine féroce, elle est cynique, blasée. Elle s’est forgé une carapace qui semble la protéger de tout.

‘Monstrueux’ nous décrit également une façon de réussir, celle de la beauté contre celle de l’intelligence et du labeur. Les deux protagonistes toujours en soif de reconnaissance en paieront le prix,

Les enfants me montraient du doigt en criant « Gaijin ! Gaijin !  » Et les filles chuchoteraient dans mon dos: »Les métisses sont peut-être mignonnes aujourd’hui, mais elles montrent leur âge plus vite que nous ».

‘Monstrueux’ n’est donc pas un thriller, mais il reste néanmoins très corrosif. Un regret, le roman est traduit de l’américain et non du japonais, donc nous nous éloignons sensiblement du sens premier de ce roman.

Divers:

  • Titre original : Gurotesuku, 2007
  • Traduit du Japonais par Rebecca L. Copeland
  • Traduit de l’édition anglaise par Vincent Delezoide
Publicités

7 réflexions sur « Monstrueux de Natsuo Kirino »

Laisser un commentaire, un avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.