La fille du chaos de Masahiko Shimada

La fille du chaos de Masahiko Shimada
La fille du chaos de Masahiko Shimada

Nahuriko est atteint de narcolepsie, il est également le petit fils d’une chamane. Sa grand-mère l’éduque à apprendre ses rêves, qu’elle lui achète pour le motiver. A la mort de sa grand-mère, il va poursuivre dans la voie des chamanes et  va tenter de sauver des êtres et des âmes en perdition.

Parcours initiatique du jeune Nahuriko, qui arrive à voir le futur dans les rêves, l’esprit de sa grand-mère l’accompagnant, le guidant dans le monde des esprits. Son Initiation est faite des les plaines glacées de l’île de Sakhaline , partie de la Sibérie orientale. Berceau du chamanisme (une des plus anciennes traditions religieuses de l’humanité)

« L’homme vit au sein de la nature : il a reçu ses dons, l’a redouté, l’a parfois transformée, pour finalement revenir à elle. Les chasseurs des temps anciens ont développé leurs propres croyances, nées de leurs échanges avec la nature. Pour eux, les âmes habitaient non seulement les animaux, mais aussi les plantes et les roches, les montagnes et les rivières, la pluie et le vent, et les objets eux-mêmes. C’était une croyance universelle, sans doctrine, sans temple, sans écriture sacrée, sans maître ni clergé…. »

Mais dans Tokyo, on découvre Mariko, une jeune lycéenne devenue amnésique, séquestrée pendant deux ans par un homme qui abuse d’elle et la conditionne au meurtre, elle se libérera pour rechercher ses racines, Elle se fera de nouveau happer dans la violence de la citée. On découvre l’atmosphère de Tokyo,depuis  le Center Gaï de Shibuya : host, soapland, les gals, l’enkô, sectes.

Le roman est basé sur une opposition des valeurs et des croyances populaires ( respectueuses des choses et des êtres), face à la société japonaise moderne. Société qui nous est dépeinte dénaturée, autour d’être en perdition sans valeurs à part celle de l’argent. On passe au fil des chapitres du parcours initiatique de Nahuriko a apprendre le chamanisme, et de l’histoire de XXX enlevée, violée et séquestrée qui devient un type de bombe humaine . Combats du bien et du mal.

Le roman a parfois des côtés trash, scènes de violence, de sexe . Mais cette plongée dans le chamanisme est passionnante.  Partage entre spiritualité et critique d’une société en perdition, Mélange de fantastique et de polar.

Extraits :

  • Moi aussi, j’éprouve de la haine pour le monde actuel. C’est pour ça que je prie afin qu’il périsse. Même si cet univers hypocrite venait à disparaître, ce serait le dernier des soucis pour ceux qui n’ont rien à perdre. L’unique bien des démunis, c’est la haine. Si tu veux sauver les pauvres et les malheureux, tu n’as qu’à libérer leur haine. Si chacun faisait exploser sa haine, le monde serait facilement anéanti. Ensuite, il n’y aurait qu’à recommencer à partir des landes sauvages. Elles se montrent impartiales et généreuses avec n’importe qui.
  • Devenir un chaman au XXI ème siècle. C’était un peu comme vouloir ressusciter une momie dans un musée

Autres Choses:

Kaosu no musume. couverture japonaise
Kaosu no musume. couverture japonaise
  • Titre original :カオスの娘, Kaosu no Musume, 2007
  • Prix Geijutsu Senshô, 2008
  • Traduction de Miyako SLOCOMBE
  • Illustration de Freddy MARTIN
  • Editeur WOMBAT, coll. Iwazaru, 2014
Publicités

5 réflexions sur “ La fille du chaos de Masahiko Shimada ”

  1. Celui là je l’avais vu deux fois dans ma librairie et il m’a toujours tenté sans que je l’achète (quelques fois je ne me comprends pas du tout). Mais là je le note dans ma wish list comme ça je n’ai plus d’excuse, et vu comment tu en parles ça me donne encore plus envie !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire, un avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s