Retour à My Lay de Dominique Legrand

Retour à My Lay de Dominique Legrand
Retour à My Lay de Dominique Legrand

Cette histoire a pour cadre le ‘massacre de Mỹ Lai’, survenu durant la guerre du Viêt Nam,  perpétré le 16 mars 1968 par des soldats américains contre plusieurs centaines de civils vietnamiens, dont beaucoup de femmes et d’enfants, dans le hameau de Mỹ Lai (de 300 à 500 selon les sources). Le massacre a été caché par l’armée américaine et dévoilé seulement un an et demi plus tard dans un reportage du magazine Harper’s. L’indignation soulevée par ce massacre fut le point de départ d’un scandale international.

En épigraphe de ce roman, deux citation, dont l’une de Shakespeare tiré de Macbeth

« Blood will have blood »

Ce récit présente deux personnages , un ancien appelé G.I.Franck Palmer qui, 45 ans après le conflit retourne au Vietnam, puis Anh Thong une pianiste vietnamienne de renommée mondiale. Quelle pourrait être la relation qui les unit.

Ce récit nous dévoile l’arrivée de Franck au Vietnam, sa formation, son apprentissage de la guerre. Puis l’escalade progressive vers la folie. Et finalement son retour parmi les siens entouré de nombreux fantômes. Des plans sont également superposés à sa vie d’après-guerre, la mort de son fils, son couple qui se désintègre, son errance. Nous suivons le stress post-traumatique de guerre de ce soldat Franck Palmer. La découverte de ce conflit, la folie destructrice et l’horreur.

Puis sa recherche d’une rédemption possible, après la destruction de son  être.  Errements traumatiques qui le poursuivront toute sa vie. Récit écrit avec pudeur malgré la violence des scènes.

Cette lecture est particulièrement émouvante, un parcours entre une profonde humanité et un enfer. Récit intemporel du traumatisme de la guerre rédigé comme des séquences de vie dont le croisement sera un retour aux sources de ce massacre.

Extraits :

  • Je sens mes paupières s’alourdir, ma tête s’incliner. Une fatigue irrépressible me gagne. Je dois encore me rendre à la salle de bain. Ensuite, je pourrai plonger à corps perdu dans le vide de mon existence, et tenter de renaître demain. Dans quelques heures, ma vie aura peut-être repris un sens
  • Nous sommes venus dans ce pays que nous ne comprenions pas, sur ce continent dont la culture nous échappe, sans rien connaître de sa philosophie, de son histoire. La seule chose qui nous importait était de mater et les communistes par la force, de leur montrer que nous étions les maîtres du monde. Et puis, nous avons donner libre cours à la violence. C’est notre haine qui s’est exprimé, ce sont les armes qui ont parlé. À partir de cet instant, tout a changé. Notre rapport à l’autre est devenu différent. Nous avions agi de la sorte avec les Indiens en siècles plutôt. Nous pouvions recommencer avec les Vietnamiens.

Divers:

  • Editeur : « Escales des lettres », Le castor Astral, 2016
Publicités

3 réflexions sur « Retour à My Lay de Dominique Legrand »

Laisser un commentaire, un avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.