Le Temple de la Grue Écarlate de Tran-nhut

Tran-nhut Le Temple de la Grue Écarlate
Tran-nhut Le Temple de la Grue Écarlate

« Le temple de la grue écarlate », nous immerge dans une enquête menée par le mandarin impérial Tân et son acolyte, le lettré Dinh, dans le Viêt Nam du xviie siècle. Ce récit est le premier d’une série mettant en scène le mandarin Tân nouvellement promu dans la Province de Haute Lumière.

Le plus curieux de l’histoire, c’est que, à peine nommé dans cette province, j’entends parler du Temple de la Grue Écarlate à deux reprises. On m’affirme d’abord qu’il est tenu par un ordre de bonzes extrêmement violents que je dois disperser. Puis, un garçon qui logeait dans ce même temple est battu à mort, et son corps est laissé étrangement en évidence pour que je l’examine. Quelqu’un cherche à attirer mon attention sur ce mystérieux monastère.

Prenant son poste dans une région du fin fond de l’empire vietnamien, des meurtres atroces sur de jeunes enfants atteints de difformités surviennent.  Un monastère avec des bonzes plus portés sur la violence que sur la méditation adepte des arts martiaux focalise la population.

Des traits d’humour sont présents, tous les notables veulent marier leur fille à ce jeune mandarin impérial. De nombreux banquets sont organisés mettant en avant les qualités de la filiation de leur fille. Le mandarin Tân étant un bon vivant, il ne sera pas en reste avec les mets délicats que vont lui servir tous les notables des environs.

Nous sommes à la limite du fantastique, avec les croyances ancestrales, de nombreuses superstitions : crainte des démons, succubes. La logique et le sang froid du mandarin va enrayer cette peur de l’inconnu et du mystère.

Les bonzes ainsi que les notables sont affublés de surnoms pleins d’humour : ‘Grande vie intérieur’, ‘Sagesse retenue’ , ‘Odeur de Vice’ , ‘Esprit Ineffable’  qui en font des personnages hauts en couleur.  De même les prises des arts martiaux ont des noms des plus subjectifs : ‘Le mouvement de la Danseuse Lubrique’, ‘le geste de la Banane qui Roule’

Une écriture mêlée de poésie, d’ironie très imagée , fleurie avec des allusions des plus cocasses . L’ensemble dans un décor exotique et enchanteur et entrecoupé de festins gargantuesques, mais aussi de tiges de jade.

Le marchand de soieries, lui, avait essayé de le charmer sous l’emprise de l’alcool. Ne dit-on pas que le vin qui entre dans l’estomac produit les mêmes dégâts qu’un tigre dans la forêt ?

Un roman policier très original et exotique écrit en Français et à quatre mains par deux soeurs  originaire de Huê, ancienne capitale impériale située au centre du Viêt-Nam.

Extraits :

  • Rien ne sert d’avoir des prières dans la bouche, si l’on a rien dans la tête
  • Si les méditations du saint homme arrivent à élever son esprit, alors le pet d’une blatte peut éteindre les lanternes !
  • L’impartialité des hauts fonctionnaires ne vaut pas cher sur la couche nuptiale.
  • Ne dit-on pas que c’est dans les vieilles huîtres que l’on trouve les plus belles perles ?
  • L’haleine pestilentielle du docteur passa comme un vent dévastateur sur des contrées maudites, un souffle à faire flétrir les jeunes pousses et à tuer les poussins dans l’œuf.
  • Il faut savoir reconnaître les signes du plaisir de la femme. Tout d’abord, ses yeux se ferment telles des sensitives qu’on effleure de l’orteil. Sa respiration se fait par saccades, comme si elle voulait faire prendre un feu de bois. Ses joues s’empourprent, une rangée de sueur perle sur sa lèvre et elle ressemble à une pivoine sous la rosée. C’est alors qu’elle pousse le gémissement de la roue engagée dans l’ornière. À ce moment, elle a renouvelé au maximum son yin.

Divers :

  • Le temple de la grue écarlate , Une enquête du mandarin Tân
  • Editions Philippe Picquier, 1999, 2001
  • Note : 
Publicités

2 réflexions sur « Le Temple de la Grue Écarlate de Tran-nhut »

Laisser un commentaire, un avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.