La lune s’enfuit de Rax Rinnekangas

La lune s'enfuit de Rax Rinnekangas
La lune s’enfuit de Rax Rinnekangas

Le narrateur, un jeune adolescent nous raconte les mois d’été passé à Latvala chez son Oncle Eino et sa tante Marjaana qui l’accueillent pour les vacances. Il y retrouve son cousin Léo et sa cousine Sonja.  L’incipit de ce roman dévoile une insouciance, mais le malheur guette.

La mort nous était indifférente. Nous de la connaissions pas et nous n’y pensions pas, jusqu’à ce qu’elle surgisse dans notre existence, c’est été-là.

Latvala, un village finnois ou les adultes sont adeptes de la religion (luthérienne sans doute) et vivent dans l’austérité. Trois inséparables :  le narrateur Lassi, sa cousine Sonja l’aînée, et son frère Léo et passent un été de liberté, d’insouciance,  de jeux et de découverte des premiers émois amoureux ‘transgressifs’ et de bonheur. Une sphère de bonheur étrangère au monde qui les entoure et qui semble inaltérable.

L’opposition entre la religiosité terne, le dur labeur des champs et les jeux de ces jeunes adolescents qui découvrent  la conscience de leur corps, de l’amour marque une contradiction assez forte entre liberté et devoir. Le poids des traditions est également très fort. Mais pour ces trois adolescents, un accident va faire basculer leur quotidien paradisiaque dans un chagrin sans fin. Passage de l’adolescence à l’âge adulte : éveil des consciences : parcours initiatique au monde adulte.

« La lune s’enfuit » est construite comme un triptyque  : La joie, Le chagrin, L’expiation. Ecriture poétique, mais aussi roman aux teintes sombres qui mêle l’adolescence et la confrontation à la mort, le péché .  Un récit plein d’émotion et une belle écriture !

Extraits :

  • Les gens naissent avec des cailloux dans le cœur, expliqua  Sonja d’un air grave. C’est pour ça qu’ils prient tellement. Ils demandent que le poids de ces cailloux s’allège.
  • Le chagrin et un détective privé à l’ancienne. Il n’a aucune mission dans ce monde, jusqu’à ce que quelqu’un ait besoin de ses services et l’engage. Alors, il apparaît, se met au travail, fait son enquête et, très vite, justifie son existence.
  • Je suis vraiment fier, mais est ce que la fierté sert à quelque chose, en fin de compte ? Tu vois, il y a une fierté qui surpasse toutes les autres, ajouta-t-il avec gravité. Celle de savoir choisir. La première fois qu’on fait un choix, la fierté se manifeste et ne disparaît plus, sauf si on veut y mettre une fin soi-même.
  • Nous arrivâmes au coude du fleuve et rebroussâmes chemin en direction de Latvala. Mais on avait déjà vu bouger les « miroirs de commères » placés aux fenêtres des maisons, preuve que notre présence avait été enregistrée. C’est ainsi que les gens surveillaient les allées et venues sur la route déserte qui fendait les champs.

Divers :

  • L’auteur Rax Rinnekangas de son vrai nom Reijo Rinnekangas (né le 26 septembre 1954 à Rovaniemi) est un photographe,cinéaste et écrivain. Il est l’un des plus célèbres artistes finlandais. Mais on n’en saura pas beaucoup plus.
  • Titre original : Kuu Karkaa, La lune s’enfuit, 1991
  • Traduction : Jean-Michel Kalmbach
  • Editions Libretto, 2011
  • Note : ♡+
Publicités

3 réflexions sur « La lune s’enfuit de Rax Rinnekangas »

Laisser un commentaire, un avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.