Shibumi de Trevanian

 

Shibumi de Trevanian
Shibumi de Trevanian

 

Un récit mélangé d’analepsie, le premier récit démarre avec une enquête de Mother Company, l’autre nous raconte la vie de Nicholaï Hel, nous plongeant dans son passé : de ses premières années dans Shangaï des années 30, puis au Japon et enfin finir dan la pays Basque. Nicholaï un caractère emprunt de sagesse mais aussi de froideur : c’est un assassin. Et cet homme est le plus recherché du monde, adversaire de la Mother Company.

Il y eut une époque, dans la comédie du genre humain, où le salut reposait sur l’ordre et l’organisation, où tous les grands héros du monde occidental menaient leurs adeptes à lutter contre l’ennemi déclaré: le chaos. Maintenant, nous apprenons que l’ennemi fondamental n’est pas le chaos, mais l’organisation ; pas la divergence, mais la similitude ; pas le primitivisme, mais le progrès. Et le nouveau héros – l’anti-héros – est celui qui s’est donné pour but de s’attaquer à l’organisation, de détruire le système.

Nicholaï  Hel, a été élevé par un maître de jeu de Go, il en devient un expert et adapte sa philosophie à la stratégie du Shibumi. Il est emprunt d’extrême Orient, élevé dans les traditions, il parait même plus japonais que les natifs. Possède de nombreux atouts :Polyglotte, spéléologue, possède les techniques érotiques japonaises (sans lien avec la spéléologie). Lié à cette culture,  Il se révolte contre les Traditions et principes éthiques du Japon pervertis par l’américanisme.

Il est également adepte des arts martiaux et tueur professionnel. Ici le récit s’intéresse moins à sa mission qu’à la jeunesse du héros à Shanghaï et au Japon pendant la Seconde Guerre mondiale.

Son ennemi, est la Mother Company, un conglomérat de grandes entreprises qui domine la CIA et presque tout l’appareil d’Etat américain pour des buts inavouables : pétrole, énergie, terrorisme. Nous avons une critique acerbe de l’impérialisme américain à travers la Mogher/World Company

Un petit regret, écrit en 1979, il fait référence à la prise d’otages d’israéliens par des rebelles palestiniens durant les jeux Olympiques à Munich , de l’OPEP , et J’ai trouvé la partie descriptive sur la spéléologie dans le pays Basque un peu longue, et n’apporte pas grand chose.

Mais cet homme en révolte contre le système, Nicholaï Hel est fascinant. Captivant, mais plus par le caractère charismatique de Nicholaï Hel que par les les actions d’espionnage ou de terrorisme.  Beaucoup de philosophie également, une vie que l’on pourrait comparer à une partie de Go.

Difficile de ne pas en dévoiler plus, donc pour finir, en deux mots : A lire ….

Troisième polar, que je découvre qui se déroule dans la région Basque : une source d’inspiration inconnue ?

Un autre polar intitulé « Satori » écrit par Don Wislow, nous conte l’histoire de Nicholaï …

Extraits :

  • Il y eut une époque, dans la comédie du genre humain, où le salut reposait sur l’ordre et l’organisation, où tous les grands héros du monde occidental menaient leurs adeptes à lutter contre l’ennemi déclaré: le chaos. Maintenant, nous apprenons que l’ennemi fondamental n’est pas le chaos, mais l’organisation ; pas la divergence, mais la similitude ; pas le primitivisme, mais le progrès. Et le nouveau héros – l’anti-héros – est celui qui s’est donné pour but de s’attaquer à l’organisation, de détruire le système.
  • Les américains confondaient niveau de vie et qualité de vie, égalité des chances et médiocrité institutionnalisée, bravage et courage, machisme et virilité, libertinage et liberté, verbosité et clarté du langage, amusement et plaisir.
  • Ne tombe pas dans le travers de l’artisan qui se vante de vingt ans d’experience alors qu’il n’a en fait qu’une année – répétée vingt fois. Accepte sans sourciller l’expérience propre à tes aînés. Souviens-toi qu’ils ont payés pour cela la monnaie courante de la vie et qu’ils ont vidé une bourse qu’on ne remplira jamais. Souviens-toi aussi que les vieux doivent tirer le maximum de leur expérience. C’est tout ce qui leur reste.

Divers:

  • Titre original : Shibumi (1979)
  • Editeur :Laffont 1981, Gallmeister 2008
  • Traduit par Anne Damour
  • Note : ●●●●●
Publicités

8 réflexions sur « Shibumi de Trevanian »

Laisser un commentaire, un avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.